Anaxago Actualités Quelles différences entre les marchés cotés et le non-coté ?
Quelles différences entre les marchés cotés et le non-coté ?

Quelles différences entre les marchés cotés et le non-coté ?

Certains investisseurs à la recherche de défiscalisation ou de rendements plus élevés que ceux offerts par les marchés financiers classiques (actions et obligations) s'intéressent au domaine du private equity, également désigné sous le terme de « capital-investissement ».


S'adressant à un public averti et désireux de diversifier une petite partie de ses investissements sur un segment réputé peu liquide et plutôt risqué, le private equity a pour caractéristique d'offrir un rendement incertain mais potentiellement élevé.

En France, le private equity est devenu accessible aux investisseurs particuliers avec l’apparition des FCPI et des FIP, et connaît depuis quelques années un nouveau souffle avec le développement du financement participatif, ou crowdfunding, qui permet aux particuliers de financer directement des entreprises non cotées de leur choix en bénéficiant de rendements bruts relativement élevés.

Le private equity : la classe d'actifs la plus rentable depuis 10 ans

Performance annualisée sur 10 ans à fin 2015 sur les différentes classes d'actifs :

  • Capital-investissement : 10%
  • Cac 40 : 4%
  • Immobilier : 6%
  • Hedge funds : 5%
Source : Association française des investisseurs pour la croissance (AFIC)

Le private equity, qu'est-ce que c'est ?

Au départ, le private equity désigne le fait de racheter la majorité du capital d'une entreprise non cotée de manière à en détenir le contrôle pour ensuite re-structurer cette entreprise et en accroître la rentabilité. Après généralement 3 à 8 années de restructuration, l'entreprise est revendue à un prix a priori supérieur à son prix d'achat initial. Le rendement exact d'un investissement en private equity est donc seulement connu à l'issue de l'opération et peut fortement varier en fonction de la réussite de la restructuration et de l'environnement économique au moment de la revente.

En-dehors des opérations de LBO (leveraged buy-out), qui sont réalisées par des sociétés spécialisées ayant recours à l'endettement, les investissements en private equity sont généralement réalisés par des sociétés de gestion servant d'intermédiaires entre les projets à financer et les investisseurs.

Ces sociétés de gestion proposent généralement des fonds dans lesquels les investisseurs peuvent placer leur argent pour participer à plusieurs opérations de private equity simultanément. La diversification des projets au sein d'un fonds de private equity permet d'en atténuer les risques. Beaucoup de sociétés de gestion requièrent dans ce domaine un capital minimal de l'ordre de 100.000 euros pour entrer au sein de leurs fonds. Ce type d'investissement s'adresse donc principalement à une clientèle d'investisseurs institutionnels ou à de rares particuliers fortunés.

Les particuliers peuvent également investir dans le private equity


En France, certaines solutions de private equity s'offrent néanmoins au grand public. Il s'agit notamment des FCPI (Fonds communs de placement dans l'innovation) et des FIP (Fonds d'investissement de proximité), et depuis quelques années du crowdfunding.

Les FCPI et les FIP permettent de financer le développement de PME européennes non cotées, et offrent pour l'investisseur français des avantages fiscaux (réductions de l'impôt sur le revenu ou de l'ISF) si les parts de FCPI ou de FIP sont conservées plus de 5 ans. Les FCPI peuvent inclure des parts de petites sociétés cotées sur Alternext ou sur le Marché Libre d'Euronext. Les FIP se distinguent des FCPI en étant investis à au moins 60% en France, et se concentrent sur le segment des petites entreprises de moins de 250 salariés. Ces deux véhicules d'investissement ne cherchent pas à restructurer les entreprises dans lesquels ils investissent, mais à financer des entreprises innovantes. Le rendement des FCPI et des FIP reste très variable d'un fonds à l'autre.

Autre solution : le financement participatif, ou crowdfunding. Depuis quelques années, plusieurs plates-formes spécialisées sont ainsi apparues sur Internet pour permettre aux particuliers de prêter de petites sommes d’argent à des entreprises non cotées pour une durée donnée et un rendement fixe : on parle ici de crowdlending, qui s’inspire des principes du marché obligataire (financement de dette à taux fixe). Les rendements bruts annualisés proposés par ce type d’emprunt varient généralement entre 5 et 9%.

Le crowdfunding se développe également dans le secteur immobilier. Dans ce domaine, plusieurs formules existent. L’une d’entre elles consiste à apporter des capitaux à des PME (sous forme de prêt ou de fonds propres) pour permettre à celles-ci de financer des projets immobiliers (réhabilitation et promotion de projets immobiliers par exemple). Des plates-formes spécialisées permettent aux particuliers de participer aux levées de fonds de ces entreprises, toujours pour une durée donnée et un rendement fixe.

Quelles différences entre le private equity et l'investissement coté ?


L'investissement en private equity et l'investissement sur les marchés cotés présentent seulement quelques points communs :

  • Dans le cas des FCPI / FIP, l’investisseur ne peut pas connaître à l’avance le rendement exact de son investissement, ce qui est également le cas d’un investissement en actions cotées.
  • Avec le crowdfunding immobilier, l'investisseur connaît à l’avance le rendement dont il bénéficiera, ce qui se rapproche des marchés obligataires. Quant au crowdfunding dans des startups, le rendement ainsi que l’échéance ne sont pas déterminée en amont. En moyenne, l’horizon des placements en capital risque dans des startups se fait sur 5 ans.
  • Les investissements en private equity, tout comme les investissements sur les marchés cotés, peuvent éventuellement se traduire par une perte en capital pour l'investisseur en cas de faillite d’un émetteur ou d’une mauvaise conjoncture économique.


En-dehors de cela, le private equity et les marchés cotés présentent surtout beaucoup de différences.

  • La principale différence tient à la liquidité du placement : il est pratiquement impossible, pour un investisseur, de se désengager d’un investissement en crowdfunding ou en FCPI / FIP avant l’arrivée à échéance de celui-ci. À l'inverse, les actions, obligations et les parts d’OPCVM investies sur ces classes d’actifs cotées peuvent être revendues facilement à tout moment.
  • L’horizon d’investissement d’un placement en private equity est donc à priori plus long que l’horizon d’un placement sur les marchés cotés (actions notamment), surtout lorsqu’il s’agit d’un FCPI / FIP dont la durée d’investissement est généralement comprise entre 6 et 10 ans. Pour le crowdfunding, cette contrainte est moins forte car il existe de nombreux projets à échéance de seulement 1, 2 ou 3 ans.
  • Par définition, les investissements en private equity ne sont pas cotés. Cela évite de subir les humeurs parfois capricieuses des marchés financiers ainsi que le stress qui peut en découler, mais cela empêche également d'avoir une idée de la valeur réelle de son investissement pendant la durée de celui-ci.
  • Enfin, le private equity en France permet de bénéficier d’avantages en termes de défiscalisation que n'offrent pas les investissements sur les marchés cotés. Les FCPI / FIP tout comme le crowdlending ou crowd-equity peut permettre de bénéficier de réductions d’IR (impôt sur le revenu) et d’ISF sous certaines conditions. C'est souvent cet argument qui convainc les particuliers de venir investir une petite partie de leur patrimoine sur le segment du non coté.


Vecteurs d'investissement
Ticket d'entrée
Fonds d'investissements en private equity
500 000 €
Fonds de fonds100 000 €
Crowd-equity et crowdfunding immobilier
1000 €
FIP / FCPI
1000 €


Article connexe :  Pourquoi tout investisseur devrait s'intéresser au non coté 


Pour découvrir nos opportunités d'investissement, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte Anaxago.

Les dernières actualités

Nouveau : Property, l’investissement locatif avec Anaxago

Pionnière du crowdfunding immobilier, la plateforme Anaxago permet depuis 2014 à ses membres, des investisseurs particuliers, de financer en ligne des projets de promotion immobilière. Depuis quelques jours elle propose une nouvelle façon d’investir simplement et à moindre frais dans la pierre : un service d’investissement locatif accessible dès 2.000 euros offrant une sélection d’actifs immobiliers sélectionnés pour leur rendement locatif ou leur potentiel de valorisation à moyen terme mais sans les contraintes de la gestion immobilière.Un secret de réussite : la diversification Avec près de 100 millions d’euros investis en immobilier à travers la plateforme, plus de 150 opérations d'investissement dans la promotion et la réhabilitation immobilière, plus de 4 000 logements construits et un taux de rendement annuel de 10%, Anaxago a remporté le pari fait en 2014 d’ouvrir cette classe d’actifs aux investisseurs particuliers. Aujourd'hui nous avons à coeur de proposer des opportunités présentant des horizons d'investissement et des niveaux de risques différents. Depuis son lancement, l’offre immobilière d’Anaxago n’a cessée d’être élargie avec de nouvelles typologies de projets à financer comme les opérations de marchands de biens, de portage d’actifs ou encore de financement corporate. C’est également dans cette optique de diversification que le premier fonds proposé par la société de gestion, Anaxago Capital, le FCPR Society One s’adresse aux investisseurs souhaitant bénéficier d’une exposition automatique à tous les investissements immobiliers proposés par la plateforme (sauf décision contraire du comité d’investissement). Aujourd’hui, Anaxago élargit encore son offre en permettant à ses membres de se constituer un patrimoine immobilier avec des investissements locatifs accessibles à moindre frais et sans contraintes.Pourquoi lançons-nous Property ?Au cours de nos recherches pour vous proposer des opportunités d'investissement uniques, nos équipes identifient régulièrement des biens immobiliers présentant des rendements attractifs et/ou des potentiels de plus-value à terme. Pour vous permettre d'accéder simplement en ligne à ces actifs nous créons aujourd'hui PROPERTY : une nouvelle offre d'investissement locatif dans des biens en direct, 100% en ligne et accessible à partir de 2.000€.Property c'est investir en ligne dans des actifs immobiliers sélectionnés pour la qualité de leur emplacement, sur un horizon de 5 ans et visant un TRI (taux de rendement annualisé) de plus de 8% sur la période.Nous sommes convaincus que cette offre répondra à plusieurs de vos enjeux patrimoniaux majeurs : qu'il s'agisse de placer de l'épargne dormante (au-delà de votre épargne de sécurité), de constituer un patrimoine ou simplement de générer des compléments de revenus. Property retiendra dans sa sélection uniquement les biens susceptibles de servir des TRI (Taux de rendement annualisé) de 8% à un horizon de 5 ans. Cette performance sera constituée : De revenus locatifs entre 4% et 8% par an;D'une appréciation du marché de 3% à 5% par an;D'une plus-value générée grâce aux travaux ou à la gestion locativeUne offre d’investissement locatif clés en mainsAnaxago propose d’investir dans l’immobilier locatif sans visite, sans dossier et sans gestion, dans des biens avec un potentiel de plus-value encore inexploité. La plateforme sélectionne des biens off-market correspondant à des critères de sélection précis qui repose sur trois  piliers : l’actif, l’environnement, l’opportunité d’investissement.“Cette offre nous l'avons voulue clefs en mains, elle vous permets de bénéficier des compléments de revenus de l'investissement locatif sans passer par les étapes de visite, sélection des biens, négociations avec les parties prenantes, achat, exploitation, etc. Chacun des biens sera exploité par un gestionnaire indépendant, sélectionné par Anaxago. L'objectif étant de céder l'actif à horizon 5 ans pour réaliser la plus-value latente.” souligne Caroline Lamaud, co-fondateur d'AnaxagoProperty : Outil de sélection des actifsAnaxago sélectionne l’actif, gère la transaction et délègue l’exploitation des biens à un gestionnaire indépendant. Les investisseurs sont rémunérés annuellement sous forme de dividendes grâce aux loyers générés par l’exploitation et touchent une quote part de plus-value distribuée in-fine à la revente du bien à horizon 5 ans. La plateforme est rémunérée au moment de la collecte et avec des frais de gestion sur la vie de l’actif en portefeuille.Les dividendes perçus annuellement seront soumis au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) au taux de 30 % ou sur option à l’Impôt sur le Revenu (IR) au taux marginal d'imposition (avec un abattement de 40 %). Si l’investissement est réalisé via un compte PEA ou PEA-PME, les dividendes seront soumis aux prélèvement sociaux aux taux de 17,2 %.Quels sont les risques ?Parce que nous pensons qu'un risque ne mérite d'être pris que quand il est compris, clair et circonscrit.1. Une baisse des prix du marché immobilier sur les 5 prochaines annéesNous identifions pour cela des villes dynamiques, disposant de bons fondamentaux économiques et des actifs répondant aux fameux trois critères clés dans l'immobilier : l'emplacement, l'emplacement, l'emplacement.2. Un risque de vacance locativeLes revenus issus des loyers peuvent être plus faibles que prévus en cas de vacance des biens ou de difficultés à trouver des locataires. Ici encore, la qualité des prestations et de l'emplacement permettent d'anticiper et circonscrire ce risque.3. Un risque de liquidité à termeAu terme de la période de 5 ans, l'objectif sera de céder les actifs. Les conditions de marché et le dynamique local peuvent impacter la durée de cession et donc de retour sur investissement.Des opportunités d’investissement locatif dans toute la FranceLe critère géographique est au coeur de la stratégie d’investissement de Property. Anaxago cible des villes ne faisant pas courir le risque de la liquidité, et assurant un maintien des prix dans le temps. Les premiers biens disponibles à l’investissement sont situés dans villes secondaires en croissance ou dans des cadres d’exception.“Un appartement acheté 100.000 euros en 1998 vaudrait 280.174 euros et 321.268€ pour un achat en île-de-France, soit une plus-value de 180% et 221% sur 20 ans."L’immobilier français connaît une croissance régulière depuis plus de 50 ans, quelque soit les typologies d’actifs (résidentiel, bureaux, commerce etc.)Un premier immeuble à Cannes La CroisetteEn cette semaine du festival du film, nous avons le plaisir de vous présenter la première opportunité d'investissement immobilière d'investissement locatif en plein coeur de Cannes à seulement 200 mètres de la fameuse croisette et à 6 minutes du Palais des Festivals et de son célèbre tapis rouge. Participez à l'achat d'un immeuble mixte dans l'hyper-centre de Cannes en vue de sa surélévation et de son exploitation en location saisonnière.L’actif est un immeuble en pleine propriété à Cannes, d’une surface de 245 m² en R+4 composé de 5 appartements et 2 locaux commerciaux. Il est situé au à 300 m de la plage et à 500 m du Palais des Festivals de Cannes. L’immeuble fait face à la rue Hoche, décrite comme la rue des restaurants et des cafés, des boutiques de décoration, des coiffeurs, des hôtels et des boutiques de prêt-à-porter, elle est “la rue tendance et branchée” de Cannes.Le projet permet de bénéficier des avantages de l'investissement locatif, tout en déléguant sa gestion. La stratégie de l’opération "La Croisette" consiste à optimiser le rendement actuel de l’immeuble en : conservant les commerces, qui assurent une intéressante base de revenus locatifs stable, exploitant les appartements en location meublée courte durée, type “Airbnb”, créant 2 appartements (duplex) grâce à une surélévation et un aménagement des combles. Cette stratégie d’investissement devrait permettre de doubler le rendement actuel de l’immeuble et de dessiner un produit d’investissement en vue de sa revente. En savoir plus

LIRE PLUS 

Deux nouvelles opérations remboursées en totalité : Résidence Estrella et Ariane

Résidence Estrella, la 6ème opération remboursée du promoteur GothamRéalisée par le promoteur Gotham SAS, l'opération "Résidence Estrella" est un programme de construction de 59 logements sociaux et 20 logements en accession libre à Armentières, dans le département du Nord. Elle a été financée avec un taux de rentabilité cible non capitalisé de 10 %* et un remboursement escompté 29 mois après l'investissement dans la société réalisant l'opération.Les 113 souscripteurs de l’opération ont été remboursés de leur investissement majoré du taux d’intérêt annuel ci-dessus, pour un montant total remboursé de 882 000 €. A propos du promoteur: avec plus de 20 ans d’expérience, Gotham SAS est aujourd’hui un acteur incontournable de la réalisation de logements neufs sur le territoire national. Fort de son expérience, Gotham a déjà réalisé plus de 10 000 logements. Ainsi, sa capacité financière lui permet d’avoir le soutien des plus grandes banques françaises nécessaire au développement de projets toujours plus ambitieux.Ariane, opération du groupe Orion Quant à lui, le groupe Orion est un promoteur spécialisé en Guadeloupe où il réalise des résidences et des logements sociaux depuis sa création en 2006. La bonne réputation du groupe lui permet d'entretenir des relations solides avec les pouvoirs publics.L'opération "Ariane" est un programme de promotion de 64 lots avec parkings située à Goyave (Guadeloupe). Elle a été financée avec un taux de rentabilité cible non capitalisé de 9,5 %* et un remboursement escompté 19 mois. Les 108 souscripteurs de l’opération ont été remboursés de leur investissement majoré du taux d’intérêt annuel ci-dessus, pour un montant total de  518 000 €. * Taux d’intérêt cible net de frais par an et non capitalisé. Ce taux ne présente pas une garantie de performance, ce dernier est fourni à titre indicatif.Pour découvrir d’autres opportunités d'investissement, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte Anaxago.

LIRE PLUS