Investir avec un Plan d'Epargne en Actions
(PEA ou PEA-PME)

Une enveloppe fiscale pour constituer un portefeuille de titres
et profiter d'une fiscalité allégée

Investir en PEA/PEA-PME

Le Plan d’Epargne en Actions, ou PEA, permet de constituer un portefeuille d’instruments financiers tout en bénéficiant, sous certaines conditions, d'une exonération d'impôt sur les dividendes et plus-values.

Les points clés :

  • Être une personne physique dont la résidence fiscale est située en France

  • Ouvrir un PEA / PEA-PME auprès d’un établissement bancaire ou d’un intermédiaire financier (courier)

  • Constituer un portefeuille de titre (cotés ou non)

  • Effectuer un retrait au moins 5 ans après l’ouverture du PEA / PEA-PME pour bénéficier d’une éxonération

Le Plan Epargne en Actions : définition

Le PEA est un compte titre défiscalisant. Il permet de constituer un portefeuille d’instruments financiers cotés ou non cotés, souscrits en direct ou par l’intermédiaire de fonds, tout en profitant, sous conditions, de conditions fiscales avantageuse.

Contrairement au compte-titres ordinaire, le PEA est soumis à une limite de versement en numéraire de 150 000 € (ou 300 000 € dans le cas d’un couple marié ou pacsé). Les versements effectués sont libres et sans montant minimal.

Il existe deux types de PEA, le PEA « classique » et le PEA-PME (Plan d’Epargne en Actions Petites et Moyennes Entreprises) qui cible plus particulièrement les PME et ETI. Créé en 2014, le PEA-PME présente les mêmes avantages et conditions que le PEA classique. Toutefois, le plafond de dépôt du PEA-PME a été revu de 75 000 € à 225 000 € (450 000 € pour un couple marié ou pacsé) par la Loi de Finances 2019. Le PEA-PME est cumulable avec un PEA classique. Dans ce cas, la totalité des dépôts réalisés sur les 2 comptes ne peut dépasser un montant global de 225 000 €. La principale différence entre ces deux enveloppe réside dans la typologie des entreprises dans les titres sont éligibles au dispositif du PEA / PEA-PME.

À noter : il n’est pas possible de détenir plus d’un PEA et d’un PEA-PME.

Le PEA / PEA-PME : fonctionnement

Un PEA / PEA-PME est toujours composé d’un compte espèce associé à un compte titres. Ce sont ceux deux comptes qui permettent au détenteur du PEA de réaliser des opéraitions et de se constituer un portefeuille :

  • Le compte espèce est celui sur lesquels sont réalisés les versements du détenteur du compte. C’est également le compte sur lequel sont réalisés les prélèvements correspondant à l’achat de titres. Les sommes liées à des opérations sur ces titres (revenus, cession) sont créditées sur ce compte espèce. Le compte espèce d’un PEA / PEA-PME ne peut être débiteur et ne génère pas d’intérêts.
  • Le compte titre est le compte sur lequel sont inscrits les différents titres souscrits par le détenteur du plan par l’intermédiaire de son PEA / PEA-PME.

Le PEA / PEA-PME : fiscalité

Le PEA / PEA-PME permet, sous conditions de maturité du plan, de bénéficier d’avantages fiscaux. Attention, on parle ici de « l’âge » du PEA et non de la durée pendant laquelle les titres souscrits seront détenus. L’impôt ici ne s’applique que sur les plus-values réalisées à l’échelle du PEA, c’est à dire, la différence entre le montant des retrait et le montant des versements réalisés.

  • Retrait avant la 5ème année du PEA : le PEA sera automatiquement clos, le détenteur des titres souscrits en reste propriétaire mais ne bénéficie d’aucun avantage fiscal. Les éventuels gains réalisés sont soumis aux prélèvements sociaux et au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) ou au barème progressif de l’Impôt sur le Revenu (IR) selon le barème qui lui est applicable.
  • Retrait après la 5ème année du PEA : les retraits sont éxonérés d’impôts et soumis aux seuls prélèvements sociaux. Ces retraits n’entrainent pas la clôture du plan et il est possible de réaliser de nouveaux versements.

Quelle banque choisir pour ouvrir son PEA ?

Lors de l’ouverture d’un PEA / PEA-PME, il faut être particulièrement attentif à la tarification pratiquée. Celle-ci peut, notamment dans le cas d’investissements non cotés, devenir très importante.

Comparatif des différentes tarifications appliquées par les banques

Banque Frais d'intégration / de cession en ligne Droits de gardes annuels
0,10%min. 150 € 31,50 €Nominative pure sur PEA ou PEA PME-ETI
0,10%min. 150 € 31,50 €Nominative pure sur PEA ou PEA PME-ETI
40 € 30 €par ligne
0,10%min. 150 € max. 500€ Gratuit
75 € 15,90 €
150 € Gratuit
60 € 22,25 €
100 €par odre 8,97 €par ligne
40 € 30 €
45 € 3,80 €
1,55%min. 75 € 97,79 €
1,53%min. 50 € max. 1000 €* 10 €
500 € Gratuit
300 € Gratuit
120 € 27,80 €
Pas de PEA en non coté
Pas de PEA en non coté

Comment investir via un PEA sur Anaxago ?

S’assurer de l'éligibilité de l’opération

Vérifiez que l’opération choisie est bien éligible à l'investissement via PEA sur la page de présentation.

Se positionner sur l'opération

Il vous suffit de réserver vos parts soit directement en ligne soit avec l'aide d'un conseiller puis attente que l'appel de fonds soit lancé.

Choisir la fiscalité PEA

Au moment de la souscription, soit une fois que l'appel de fonds soit lancé, choisissez la fiscalité PEA.

Finaliser la souscription

Transférez à votre banque l'email reçu de la part d'Anaxago, soit votre dossier PEA lié à l'opération, contenant tous les documents nécessaires à l'investissement via PEA.

9,50 %*

de performance servie en 2019

N’attendez plus, créez votre compte investisseur (gratuitement) et commencez à investir dès aujourd’hui.

100% en ligne, indépendante, protectrice de vos intérêts.

*Performance annualisée (nette de frais) perçue pour les participations cédées (avec ou sans plus-value) en 2019 en immobilier (voir nos statistiques). Attention, les performances passées ne préjugent pas des performances futures.