Anaxago Academy Les règles de base de l'investissement

Les règles de base de l'investissement

L’investissement en direct dans les entreprises requiert  de la prudence et quelques connaissances. Il est nécessaire de se pencher sérieusement sur un dossier avant de valider son investissement. Vous trouverez dans cet article les étapes clés d’un investissement réfléchi.

Découvrez en amont quelques règles essentielles sur la gestion des placements.

*      Déterminez un couple  risque/rendement : risque et rendement sont étroitement liés en matière d’investissement. Le financement de start-up est une activité risquée. Les profits attendus sont importants et rémunèrent le risque que vous prenez.

*      Définissez votre style de gestion de patrimoine : arbitrez entre vos objectifs de performance et votre acceptation du risque en répartissant les montants que vous investissez dans des placements plus ou moins sécurisés : actions ou obligations (découvrez ici les différents types de placement)

*      Diversifiez vos investissements : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Préférez des placements dans des entreprises à des stades de développement différents et provenant de secteurs d’activités variés.

*      Anticipez la mobilisation de vos capitaux : apporteur de fonds, vous financez le développement d’une entreprise. Vous ne pourrez pas disposer du montant investi avant votre sortie du capital prévue à horizon 5 ans.

 

1.           Analyser son dossier

N’investissez que si vous comprenez le secteur ou l’activité de l’entreprise.

Il y a quelques éléments clés à consulter dans l’analyse préalable d’une entreprise. Les états financiers d’abord, afin d’identifier rapidement les éventuels problèmes de trésorerie. Il faut également regarder de près le secteur de la société, estimer le potentiel de son marché (consultez avec attention l’étude de marché fournie dans la note d’opération). En règle générale, il est préférable d’investir uniquement si vous connaissez ou comprenez le secteur d’activité de l’entreprise.

 

 

2.           Rencontrez et échangez avec les équipes dirigeantes

La règle du capital risque est simple, la valeur d’une entreprise repose sur 3 critères : l’équipe, l’équipe, l’équipe.

Il est primordial de sonder la motivation, la maitrise des facteurs clés de succès et la vision de l’entrepreneur sur son environnement, ses aspirations personnelles (implication à long terme ou coup en quelques années).

Echanger avec l’entrepreneur vous permet d’établir le type de relation qu’il souhaite entretenir avec ses actionnaires. Si le fondateur recherche un mentor, du soutien professionnel ou bien uniquement des capitaux.

Je souhaite m’inscrire à la prochaine soirée de rencontre avec les équipes dirigeantes.

 

3.           Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier

La théorie de base de la gestion de portefeuille encourage à diversifier ses investissements pour diminuer son risque. Il est donc préférable d’investir des sommes moins importantes mais également réparties sur des projets de maturité et donc de risque différents. N’hésitez pas par exemple à parier ensemble sur une startup early stage et une PME en développement plus mature, plutôt que d’investir uniquement dans la startup ou la PME.

 

4.           Analyser le type de risque

Capital risque, capital développement, entreprises cotées, obligations d’état, etc. Les placements à la disposition des épargnants son variés et il convient d’établir le type de risque auquel vous acceptez d’être exposé.

Bien comprendre les projets et la maturité des projets financés pour répartir son risque.

A titre d’exemple, pas plus de 5 ou 10% de votre patrimoine dans des entreprises en capital risque présentant un risque d’illiquidité et de perte totale en capital.

 

5.           N’investissez que de l’argent dont vous n’avez pas besoin

L’investissement en capital investissement présente un risque important d’illiquidité et de perte en capital, donc n’investissez pas une somme dont vous pourriez avoir besoin à court terme ou qui en cas de perte viendrait remettre en cause votre situation financière.

 

6.           Miser sur des entreprise accompagnées ou prêtes à l’être.

Une entreprise accompagnée à 80% de chance de survie en plus. ANAXAGO privilégie les dossiers ayant bénéficié de l’accompagnement d’un accélérateur comme celui ci, d’incubateurs français ou internationaux ou de réseaux d’entrepreneuriat comme le réseau entreprendre.

Découvrez ci dessous une infographie reprenant les différents éléments de l'article.