Anaxago Academy Les règles de base de l'investissement

Les règles de base de l'investissement

L’investissement en direct dans les entreprises requiert  de la prudence et quelques connaissances. Il est nécessaire de se pencher sérieusement sur un dossier avant de valider son investissement. Vous trouverez dans cet article les étapes clés d’un investissement réfléchi.Découvrez en

L’investissement en direct dans les entreprises requiert  de la prudence et quelques connaissances. Il est nécessaire de se pencher sérieusement sur un dossier avant de valider son investissement. Vous trouverez dans cet article les étapes clés d’un investissement réfléchi.

Découvrez en amont quelques règles essentielles sur la gestion des placements.

*      Déterminez un couple  risque/rendement : risque et rendement sont étroitement liés en matière d’investissement. Le financement de start-up est une activité risquée. Les profits attendus sont importants et rémunèrent le risque que vous prenez.

*      Définissez votre style de gestion de patrimoine : arbitrez entre vos objectifs de performance et votre acceptation du risque en répartissant les montants que vous investissez dans des placements plus ou moins sécurisés : actions ou obligations (découvrez ici les différents types de placement)

*      Diversifiez vos investissements : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Préférez des placements dans des entreprises à des stades de développement différents et provenant de secteurs d’activités variés.

*      Anticipez la mobilisation de vos capitaux : apporteur de fonds, vous financez le développement d’une entreprise. Vous ne pourrez pas disposer du montant investi avant votre sortie du capital prévue à horizon 5 ans.

 

1.           Analyser son dossier

N’investissez que si vous comprenez le secteur ou l’activité de l’entreprise.

Il y a quelques éléments clés à consulter dans l’analyse préalable d’une entreprise. Les états financiers d’abord, afin d’identifier rapidement les éventuels problèmes de trésorerie. Il faut également regarder de près le secteur de la société, estimer le potentiel de son marché (consultez avec attention l’étude de marché fournie dans la note d’opération). En règle générale, il est préférable d’investir uniquement si vous connaissez ou comprenez le secteur d’activité de l’entreprise.

 

 

2.           Rencontrez et échangez avec les équipes dirigeantes

La règle du capital risque est simple, la valeur d’une entreprise repose sur 3 critères : l’équipe, l’équipe, l’équipe.

Il est primordial de sonder la motivation, la maitrise des facteurs clés de succès et la vision de l’entrepreneur sur son environnement, ses aspirations personnelles (implication à long terme ou coup en quelques années).

Echanger avec l’entrepreneur vous permet d’établir le type de relation qu’il souhaite entretenir avec ses actionnaires. Si le fondateur recherche un mentor, du soutien professionnel ou bien uniquement des capitaux.

Je souhaite m’inscrire à la prochaine soirée de rencontre avec les équipes dirigeantes.

 


3.           Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier

La théorie de base de la gestion de portefeuille encourage à diversifier ses investissements pour diminuer son risque. Il est donc préférable d’investir des sommes moins importantes mais également réparties sur des projets de maturité et donc de risque différents. N’hésitez pas par exemple à parier ensemble sur une startup early stage et une PME en développement plus mature, plutôt que d’investir uniquement dans la startup ou la PME.

 

4.           Analyser le type de risque

Capital risque, capital développement, entreprises cotées, obligations d’état, etc. Les placements à la disposition des épargnants son variés et il convient d’établir le type de risque auquel vous acceptez d’être exposé.

Bien comprendre les projets et la maturité des projets financés pour répartir son risque.

A titre d’exemple, pas plus de 5 ou 10% de votre patrimoine dans des entreprises en capital risque présentant un risque d’illiquidité et de perte totale en capital.

 

5.           N’investissez que de l’argent dont vous n’avez pas besoin

L’investissement en capital investissement présente un risque important d’illiquidité et de perte en capital, donc n’investissez pas une somme dont vous pourriez avoir besoin à court terme ou qui en cas de perte viendrait remettre en cause votre situation financière.

 

6.           Miser sur des entreprise accompagnées ou prêtes à l’être.

Une entreprise accompagnée à 80% de chance de survie en plus. ANAXAGO privilégie les dossiers ayant bénéficié de l’accompagnement d’un accélérateur comme celui ci, d’incubateurs français ou internationaux ou de réseaux d’entrepreneuriat comme le réseau entreprendre.

Découvrez ci dessous une infographie reprenant les différents éléments de l'article.


Pour découvrir nos opportunités d'investissement, cliquez ici  

Les derniers articles Academy

Comment fonctionnent les investissements en SCPI ?

Parmi tous les produits de placements, les SCPI (Sociétés civiles de placements immobiliers) offrent des avantages substantiels : peu d’implication personnelle et de bons rendements. Le principe est simple : investissez auprès d’une société de gestion dans des immeubles ou des bâtiments dont l’emplacement et le domaine d’activité en déterminent la valeur locative. Puis, récupérez régulièrement votre dû issu des loyers.Investir dans des SCPI, les avantagesVous avez envie de diversifier vos investissements en choisissant de placer une partie de votre argent dans une ou plusieurs SCPI ? Pour préparer sa retraite, avoir une assise confortable, ou renforcer son patrimoine, les SCPI permettent d’encaisser une quote-part de loyers distribuée par une société de gestion. L’investissement immobilier est donc réel mais indirect, ce qui engendre un risque maîtrisé.Autre avantage, vous pouvez choisir d’investir dans différents types de SCPI : hôtels, bureaux tertiaires et sièges, entrepôts, centres commerciaux, etc. Peu importe (en fait, si) le secteur et le lieu, pourvu que l’investissement soit rentable.Facile à intégrer dans son portefeuille, même avec un petit pécule de départ de 5000€, il permet aussi d’ajouter au fil du temps de nouvelles parts. À l’inverse d’une épargne immobilière en solitaire, qui demande un gros investissement et dont la revente rapide n’est pas toujours assurée, il est plus facile de céder ses parts dans une SCPI. Par la même occasion, vous évitez aussi le passage chez le notaire.  La société à laquelle vous faites appel se charge par ailleurs de tout pour vous. C’est ce que propose Anaxago. Vous n’êtes ni un professionnel des investissements immobiliers, ni un aficionado des chiffres ? Les placements SCPI diversifiés sont aussi faits pour vous.Enfin, le rendement des SCPI est actuellement plus élevé que des fonds en euros d’assurance-vie ou même dans l’immobilier locatif. Il atteint 4,45% à plus de 5% en moyenne en 2019, avec des versements tous les trimestres.Les inconvénients des SCPIComme dans tous les investissements, en raison de la conjoncture et du marché immobilier dans le cas présent, les SCPI entraînent un risque de perte en capital.Si certains lieux semblent avoir un boulevard devant eux, comme le Grand Paris et les grandes métropoles d’une manière générale, rien ne dit que la hausse des prix ne freinera pas les entreprises locataires. Et des vacances locatives sont autant de rendements en moins.Par ailleurs, si l’investissement est fait à crédit, que le revenu des loyers baisse et ne suffit plus à rembourser l’emprunt, vous devrez vous acquitter de la différence.Quelle fiscalité pour l’investissement SCPI ?Le dernier défaut des SCPI, et pas des moindres, se trouve dans sa fiscalité. Les dividendes sont taxés au titre des revenus fonciers. Le taux peut ainsi rapidement s’envoler et atteindre la moitié des rendements, si vous avez des revenus élevés par ailleurs.Il existe cependant des astuces pour diminuer la facture, telles que l’achat à crédit, si vous ne craignez pas de ne plus pouvoir rembourser. Vous pouvez ainsi déduire les intérêts de votre emprunt. Ou encore le fait d’acheter des parts de SCPI en démembrement et en nu-propriété. Mais dans ce cas, il faut attendre la fin du démembrement pour récolter ses revenus. Tout dépend donc de votre besoin à court ou à long terme.Grâce à un audit de plus de 180 fonds locatifs et à l’expertise d’agents immobiliers, Anaxago sélectionne pour vous les meilleurs investissements SCPI. À partir de 5000€ de capital, vous pouvez investir !

LIRE PLUS