Livret A : l’épargne toujours disponible

Capture d’écran 2020-07-10 à 11.13.05.png

Principe, avantages, limites et fiscalité, on vous partage l’essentiel sur le Livret A.

Le livret A est un compte d’épargne rémunéré qui accompagne les Français depuis sa création, en 1818 sous le nom de « livret de caisse d’épargne ». Il avait alors pour objet de couvrir les dettes d’Etat créées par les guerres Napoléoniennes. 

Livret A : le principe

Le livret A est le compte d'épargne réglementé préféré des Français apprécié pour sa souplesse et sa liquidité.

L’Etat fixe le taux d’intérêt deux fois par an. Jusqu’au 1er janvier 2009, La Banque Postale, la Caisse d’Epargne et le Crédit Mutuel avaient l’exclusivité sur le Livret A. Désormais, toutes les banques peuvent proposer le livret A à condition d’avoir été conventionnées par l’Etat.

Les intérêts sont calculés, par période de 15 jours, le 1er et le 16 de chaque mois. Le livret A peut faire l’objet de dépôts et de retraits, tout au long de l’année. Au 31 décembre, les intérêts de l’année sont versés directement sur le livret. Ce compte fonctionne sans frais, les fonds sont disponibles à tout moment. 

Livret A : les avantages

Le Livret A est un compte d’épargne rémunéré qui a un fonctionnement très simple.

Les opérations sont gratuites : ouverture, dépôt, retrait et clôture ne font l’objet d’aucuns frais. Le taux d’intérêt est fixé par L’État et revu tous les 6 mois : au 1er février 2020, il est de 0,50% par an. L’épargne est totalement liquide : on peut retirer et déposer des fonds sans contrainte.

Notre astuce : déposez vos fonds en fin de quinzaine et retirez-les en début de quinzaine pour optimiser leur utilisation.

Livret A : les limites

La sécurité et la souplesse ont des contreparties.

La rémunération de ce livret d’épargne est faible : elle peut être inférieure à l’inflation, ne protégeant donc pas intégralement votre épargne. Pour mémoire, le taux d’inflation de 2019 est de 1,1%. 

Ce tableau présente l'historique du rendement réel du Livret A

AnnéeTaux du livret AInflation InseeRendement Réel
20023,00%1,90%1,10%
20032,70%2,10%0,60%
20042,30%2,10%0,20%
20052,10%1,80%0,30%
20062,40%1,60%0,80%
20072,90%1,50%1,40%
20083,70%2,80%0,90%
20091,90%0,10%1,80%
20101,50%1,50%0,00%
20112,10%2,10%0,00%
20122,25%2,00%0,25%
20131,60%0,90%0,70%
20141,15%0,50%0,65%
20150,90%0,00%0,90%
20160,75%0,30%0,45%
20170,75%1,00%-0,25%
20180,75%1,80%-1,05%
20190,75%1,10%-0,35%

Sources : Banque de France, Caisse des Dépôts et Consignations, Insee.

Historiquement, le Livret A a eu des taux de rémunération très variés selon les époques. Lorsqu’il est créé en 1818, le Livret A à un taux de rémunération de 5%. Ce dernier diminue ensuite pour atteindre un taux de 1,5% en 1946. Dans les années 70, il est remonté à 7,5% et même jusqu’à 8,5% au 1er janvier 1981. Depuis, le Livret A, n’a cessé de diminuer (hormis une faible remontée dans les années 2000) et est passé sous le seuil des 1% en 2015. Cette volatilité s'explique par le fait que le taux d’intérêt est directement lié à l’inflation. 

Le plafond des dépôts est de 22 950€ pour une personne physique et de 76 500€ pour une association. Les intérêts du Livret A peuvent cependant amener à dépasser ce plafond sans limites. Ces mêmes intérêts peuvent également produire des intérêts les années suivantes, ils sont capitalisés.

Il n’est possible de détenir qu’un seul livret A. Une vérification est réalisée auprès de l’administration fiscale avant son ouverture. Celui-ci n’est pas cumulable avec le Livret Bleu du Crédit Mutuel (sauf si ce dernier a été ouvert avant septembre 1979). 

Livret A : fiscalité 

Difficile de proposer une fiscalité plus intéressante que celle du Livret A puisque les intérêts sont exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux.

Être rappelé par un conseiller

Source : site officiel de l'administration française (y accéder).