Newsletter Anaxago #4 : Dans la tête des investisseurs de la Silicon Valley

Capture d’écran 2020-05-26 à 19.22.28.png

Vous n'aviez pas entendu parler d'étiquette depuis vos cours d'histoire dédiés à Louis XIV ?

Bonjour à tous, 

Depuis le début de la crise, nous nous creusons la tête chez Anaxago pour trouver un moyen de soutenir l'effort national à notre niveau. Nous avons finalement arrêté notre choix sur une association qui vient en aide aux personnes démunies depuis près de 30 ans, nous vous en disons plus ci-dessous.

Vous n'aviez pas entendu parler d'étiquette depuis vos cours d'histoire dédiés à Louis XIV ? Je partage aujourd'hui avec vous un article grinçant mais juste qui recense la liste des codes très précis à respecter quand on cherche à lever des fonds dans l'univers impitoyable et bien perché de la Silicon Valley.

Je vous avais promis d'éviter les self-help books écrits par des entrepreneurs exaltés, mais celui-ci j'y reviens si souvent que je ne peux pas m'empêcher de le partager avec vous. 

Ci-dessous également un chiffre intéressant à propos de l'impact du conseil sur la performance des investissements, vous me direz ce que vous en pensez !

Prenez soin de vous,

Caroline Lamaud, co-fondatrice d'Anaxago


Solidarité : soutenez le Samu Social de Paris avec Anaxago

Afin de soutenir les personnes démunies et très exposées en ces temps de crise sanitaire, l'équipe Anaxago a choisi de consacrer une partie de ses revenus à une association qui se mobilise pour leur venir en aide et les protéger au mieux : dès aujourd'hui et pour chaque investissement réalisé sur notre site, 15% des honoraires Anaxago sont reversés au Samu social de Paris.

La décision de soutenir le Samusocial de Paris a été prise collectivement par toute l'équipe d'Anaxago pour faire face à une situation que nous constatons au quotidien dans les rues de la ville. Depuis dix jours, afin d’assurer la continuité de ses services aux plus vulnérables, faire face aux nouveaux besoins qui ont surgi, et protéger les personnes sans-abri particulièrement exposées aux formes graves du coronavirus, le Samusocial de Paris se mobilise sans relâche et a revu son organisation.


En savoir plus sur notre engagement


Silicon valley etiquette : ou comment les VC* californiens sont devenus aussi susceptibles que Louis XIV

Je vous partage aujourd'hui ce petit bijou d'article (uniquement en anglais malheureusement) et ses 9 règles d'or. Après l'évidence de la nécessité d'être ponctuel.le , le mail de remerciements à envoyer très exactement le même jour (de mon côté je suis très note manuscrite, même si je rencontre très peu de VC, c'est toujours très apprécié) l'auteur de l'article donne quelques conseils très pertinents et parfois peu attendus.

L'article est réaliste mais drôle, écrit en 2016 il nous rappelle l'excellente série Silicon Valley. Si vous n'avez jamais vu cette satire savoureuse, c'est vraiment le meilleur moyen d'appréhender la réalité du monde des startups, et peut-être en profiter pour réfléchir à un nouveau modèle...(Voir la série Silicon Valley, toutes les saisons sont disponibles via Amazon Prime Video)

*VC : Venture Capitalist = investisseurs professionnels en capital risque


Le livre de la semaine

The hard thing about hard things - Building a business when there are no easy answers

À la tête du fonds d'investissement qui porte son nom, Ben Horowitz est une star de la Silicon Valley. Avant, il a pourtant connu des temps difficiles, en particulier en tant que patron. Dans son livre, avec de nombreuses références au rap, son autre passion, il se livre sans fard et avec une honnêteté rare pour le milieu. C'est un livre auquel je retourne régulièrement parce qu'il donne de vraies solutions et que c'est agréable de lire un compte rendu très réaliste de la voie entrepreneuriale.


Lire le livre


Le chiffre de la semaine : inégalités dans l'investissement

"Pour les années post-crise 2008-2016, la fortune des détenteurs de plus de 1M€ (hors résidence principale) a augmenté de 69%, alors que le patrimoine de l'épargnant lambda a fondu de 6% nets d'inflation."

Une « inégalité croissante », pointe l'expert Nicolas Bouzou, "ce qui s'explique sans doute par le fait que les uns se font accompagner par un conseiller et pas les autres". Une statistique intéressante issue du dossier des Échos dont nous vous parlions la semaine dernière. On vous pose donc la question :

Aujourd'hui, estimez vous que vous êtes bien conseillé.e ?


Notre équipe reste disponible pour échanger avec vous par téléphone en ce moment et discuter de votre stratégie d'investissement. Appelez nous au 01 83 17 41 73.