COVID-19 : point sur le FCPR Society One d'Anaxago Capital

toit paris (1).jpg

Anaxago Capital fait un point sur le FCPR Anaxago Society One et la santé du portefeuille dans le contexte actuel.

Dans ce contexte inédit et incertain où des mesures fortes ont été prises par le Gouvernement Français pour faire face à une situation sanitaire et économique sans précédent, la société Anaxago Capital a également pris des mesures collectives et individuelles pour rester solidaire, aussi bien vis-à-vis de ses partenaires que de ses participations tout en préservant la santé de l’ensemble de ses collaborateurs.

Nous avons, depuis trois semaines, mis en place plusieurs actions pour accompagner notre portefeuille et notamment suivre et évaluer les impacts sur les participations du FCPR Anaxago Society One et maintenir notre activité même à distance.

Concernant le portefeuille et les points positifs

À date, aucun impact financier majeur n’a été remonté par nos participations dans le cadre de la crise sanitaire que nous traversons. Les éléments ci-dessous nous permettent d’être confiants dans la résilience des participations du fonds :

  • 90% du portefeuille est investi à date ;

  • Une nouvelle cession anticipée perçue avec 11% de TRI début mars ;

  • 12 participations arriveront à échéance dans plus de 18 mois. Pour le moment, les cessions d’actifs et le versement de coupons qui étaient attendus en 2020 ne sont pas remis en question ;

  • Une très large majorité des programmes est financée grâce à des prêts “in-fine” c’est-à-dire que les échéances de crédit ne sont dues qu’à la livraison du programme permettant de limiter les risques d’impasse de trésorerie ;

  • La “force majeure” permet de réduire les risques de pénalités en cas de livraison avec retard et permettra donc de limiter l’impact financier de ces derniers.

Concernant les points de vigilance

Nous anticipons toutefois des retards sur les chantiers engagés qui pourraient être impactés par la durée des périodes de confinement. Nous misons sur une reprise progressive autour du mois de juin et modélisons les impacts d'une reprise plus tardive en septembre 2020 due notamment aux trêves estivales dans le bâtiment.

À ce jour, aucune information relative à une éventuelle frilosité des partenaires bancaires dans le soutien aux opérations en cours n’a été remontée. Toutefois, des difficultés opérationnelles peuvent apparaître dans le traitement des dossiers du fait de la réduction des effectifs au sein des banques. A priori, ces difficultés sont à attendre en priorité pour les entrées en relation (nouveaux clients des banques) et les opérations dont les comités de crédit définitifs n’ont pu avoir lieu.

Le confinement pourrait ralentir également les passages d’acte pour les acquisitions comme pour les cessions en VEFA, les notaires ayant notamment suspendu certains passages d’acte. À ce sujet, des mesures du gouvernement sont attendues pour proroger les promesses de 45 jours, mais aucune autre précision n’est actuellement disponible.

En fonction des scénarios de sortie de crise et du rythme des prochains investissement, une diminution du TRI ne peut être exclue et pourrait être comprise entre 0.3 % et 0.8 %. Pour favoriser la reprise et être prêt dès la fin de la période de confinement, nous continuons à étudier les opportunités qui nous sont présentées. Il s’agit d'importants programmes de réhabilitation dans Paris Intra-muros et de programmes première couronne.

Pour plus de lisibilité en cette période d'incertitude, nous nous permettons également de vous partager une note diffusée la semaine dernière concernant la vision du groupe Anaxago sur la situation actuelle : accéder à la note d'investissement

Concernant la valorisation du FCPR et sa valeur liquidative

La procédure de valorisation du FCPR Anaxago Society One se veut prudente dans la mesure où 100 % des coupons courus non échus et des plus-values latentes sont provisionnés.

Seules les participations arrivant à échéance dans les 12 mois suivant la date d’établissement de la valeur liquidative peuvent faire l’objet de reprise de provision sur décision du comité de valorisation.

En conséquence, l’équipe de gestion estime qu’aucune provision complémentaire ne semble se justifier au regard des informations dont nous disposons sur l'ensemble des participations du portefeuille. Nous sommes donc confiants quant à la valorisation du fonds et la comptabilisation de la juste valeur de ses participations.

Concernant les mesures d'accompagnement et d'assistance

Concrètement, nous accompagnons l’ensemble des participations et des chefs d’entreprise dans la mise en place des mesures de soutien développées par le Gouvernement et sommes à leur écoute quant aux difficultés rencontrées afin de rechercher des solutions pratiques. Le premier risque, comme souvent, dans l’immobilier est un risque de décalage dans le temps pour certaines opérations avec des chantiers qui bien qu’encore en cours pour la majorité des programmes pourraient ralentir.

Nous avons notamment pris les devants avec les participations dans le domaine de l'hôtellerie et l'hébergement d'urgence  ; par solidarité et compte tenu des enjeux actuels, nous allons demander à nos co-investisseurs dans ce dossier la possibilité de reporter les échéances qui seront dues du mois d’avril au mois de juin pour leur apporter toute la flexibilité possible dans la gestion de ce contexte spécifique.

Plus que jamais, nous sommes en soutien de nos participations et des chefs d'entreprise pour passer cette période avec sang-froid et pragmatisme, tout en préparant l'avenir et la reprise et assurer une continuité de la chaîne de financement pour ne pas ajouter à la situation actuelle une crise de financement.

Toute notre équipe reste également à votre disposition pour échanger et répondre à vos questions.

Vous souhaitez en savoir plus sur le FCPR ?