Où investir en 2019 ?

78.png

Dans quoi investir cette année ? Quelques pistes pour placer votre argent en 2019

Si l’instabilité fiscale continue de planer au dessus d’un climat social tendu, les taux de crédit immobilier en France sont toujours historiquement bas et l’entrepreneuriat français fascine sans relâche les investisseurs.

En mars 2019, ce sont 363.65 millions d’euros qui ont été levés par des entreprises de l’hexagone, soit plus du double des 148 millions d’euros levés au cours du même mois de l’année précédente. Le financement participatif a également le vent en poupe ; dans le milieu des énergies renouvelables par exemple, 38.7 millions d’euros ont été investis par les Français via du crowdfunding, soit une augmentation de 89% par rapport à 2018.  


Beaucoup d’opportunités donc, pour quiconque souhaiterait investir. Pour choisir la bonne formule en adéquation avec ses objectifs personnels, tout en prenant en compte le contexte financier du pays, de nombreuses options d’investissement sont à considérer. Anaxago a donc dressé une liste non-exhaustive des meilleurs investissements à envisager pour l’année 2019.


Investissements traditionnels 


L'épargne réglementée : livret A et assurance vie


Sans surprise, nous entamons cet inventaire par l’épargne réglementée. Composée d’investissements présentant des risques minimum et des rendements relativement faibles depuis de nombreuses années, elle est encore le placement préféré des Français.  


Pour le livret A par exemple, le taux d’intérêt est bloqué à 0,75% jusqu’en 2020. Un autre intérêt de cette forme d’épargne est la souplesse qu’elle apporte en termes de liquidité avec des retraits possibles à n’importe quel moment. En revanche, lorsqu’il s’agit de faire fructifier considérablement son investissement, le livret A reste limité et il vaut mieux se tourner vers d’autres produits. 


Comme le livret A, l’assurance vie présente peu de risques, même si son taux d’intérêt est légèrement supérieur, mais elle nécessite un plus gros travail d’arbitrage de son portefeuille afin d’en optimiser la performance. Intégrer à son assurance vie des unités de compte permet de diversifier son contrat, notamment à travers des fonds communs de placement ou encore des SCPI. L’assurance vie offre également de nombreux avantages pour tout ce qui concerne la transmission aux héritiers et la fiscalité. 


La Bourse : investir dans le coté, investissement en déclin ?


Investir en bourse comporte certes, une part de risque, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle elle est qualifiée de niche d’investissement. Mais les taux de rendement Sans l’aide d’un professionnel du marché en question aux compétences financières éprouvées, il est particulièrement complexe pour tout à chacun de réaliser une plus-value. Constamment en mouvement, la bourse ne représente pas un investissement sûr surtout en étant conscient du désastre boursier que représente l’année 2019. C’était la pire année du CAC 40 depuis huit ans, qui perdit plus de 11% en l’espace de 12 mois, tandis que certaines personnes parlent d’un éventuel krach boursier pour 2019, 


Investir dans l’immobilier en 2019


L’immobilier LMNP (Location meublée non professionnelle)


Selon une étude de l’INSEE, 42% des Français étaient locataires en 2018. Parmi cette petite moitié, les étudiants et les personnes âgées sont les plus représentés et la demande les concernant est bien supérieure à l’offre, et ce, depuis des années. Les locations touristiques, bien que plus compliquées à gérer sont tout aussi intéressantes pour l’investisseur, notamment grâce au développement du tourisme participatif et de la recherche d’authenticité des touristes. 


Le dispositif de la loi Pinel reconduit les taux d’intérêt des crédits immobilier au plus bas, l’investissement locatif représente donc un investissement serein avec l’avantage de pouvoir s’autofinancer grâce au loyer perçu. Pour optimiser la gestion de son futur bien et maximiser son rendement, il est important d’étudier le marché en amont et en détails. La zone géographique doit être sélectionnée avec soin, en prenant en compte la proximité des commerces, services et institutions, le taux d’occupation des logements et la rentabilité. 


Une petite alerte néanmoins, l’instauration du prélèvement à la source a fait de l’année 2019, une année de transition et les ménages français risquent d’être plus réticents au changement. En termes de zones à fort potentiel, les villes de Bordeaux et de Lyon apparaissent régulièrement en tête de classement, tandis qu’en Île-de-France, ce sont les départements de la Seine Saint-Denis et des Hauts-de-Seine qui, de par les projets urbains envisagés dans les années à venir, présentent un intérêt certain. 


Les SCPI et OPCI de rendement, l’opportunité du moment ?


Toujours dans l’immobilier, les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) et les Organismes de Placement Collectif en Immobilier (OPCI) ont également le vent en poupe, notamment grâce à des services en ligne de plus en plus faciles à utiliser. L’entreprise se chargeant de la majorité des problèmes de gestion, c’est un rendement sûr et confortable, toujours au dessus de 4% et qui permet d’investir sur du long terme (entre 8 et 10 ans en moyenne), avec des montants d’investissement démarrant à quelques milliers d’euros. 


Ces investissements présentent aussi davantage de souplesse, en comparaison d’un bien immobilier en direct. Certaines SCPI se sont d’ailleurs spécialisées dans le Grand Paris, en vue du prolongement et de la création de certaines lignes de métro. Choisir une bonne est critique, et le niveau de rendement n’est pas le seul facteur à prendre en compte. Il est important d’analyser la composition de l’actif, la politique de gestion des biens et les stratégies d’acquisition et d’évolution mises en place. 


Les OPCI sont l’équivalent de SPCI, mais présentent encore plus de souplesse et de liquidités, dans le sens où son capital est composé à 60% d’actifs et à 10% de liquidités, facilitant ainsi la revente. Investir dans une OPCI peut se faire dans le cadre d’une assurance vie et les taux de rendement sont en moyenne aux alentours de 5%.


Pour les personnes désireuses d’investir dans la pierre, Anaxago propose à ses clients particuliers et professionnels, trois formes d’investissement immobilier : l’investissement locatif dans des biens identifiés pour leur potentiel de rendement et/ou de plus-value (PROPERTY), l’investissement au capital d’entreprises non-cotées (Private Equity Real Estate), porteuses de projets immobiliers et enfin la possibilité de participer à un premier fonds de la société de gestion, qui investira dans des opérations de promotion et de réhabilitation immobilière (FCPR Society ONE). 


Investir dans des entreprises innovantes en 2019 


Que ce soit dans une start-up ou une PME, investir dans une entreprise française présente des investissements au rendement pouvant aller de 4 à 10%, en fonction du secteur d’activité. Le financement participatif (ou crowdfunding), permet à tout à chacun d’investir des montants démarrant à quelques centaines d’euros. En choisissant d’investir tôt dans une entreprise, les risques augmentent naturellement mais les chances de réaliser une forte plus-value en vendant ses actions quelques années plus tard, grandissent proportionnellement. 


La Fintech


Nous parlions plus tôt des levées de fonds ayant eu lieu en mars 2019. Dans le classement des secteurs les plus financés de ce mois-ci, la Fintech se trouve en première position avec 54 millions d’euros levés. Ce secteur présente depuis plusieurs années une dynamique impressionnante. En France, nous comptons pas moins de 500 start-ups dédiés à l’innovation technologique dans le domaine de la finance et 30% d’entre elles ont moins de 2 ans. 


Si les évolutions technologiques telles que les cryptomonnaies et la blockchain ont fait beaucoup de bruit, mais que l’engouement semble aujourd’hui presque éteint, il n’en est rien. En effet, Gartner considère que la blockchain fait partie des 10 principales tendances technologiques du Gartner en 2019 et que son développement sera stratégique pour le milieu de la finance.


Le cadre réglementaire autour de ces jeunes pousses est d’ailleurs en plein évolution (RGPD, DSP2), permettant aux utilisateurs de développer une confiance accrue en ces nouveaux acteurs d’un secteur souffrant d’une image dégradée. L’apparition de start-ups Regtech et Assurtech s’inscrivent aussi dans cette optique de respect des anciennes et des nouvelles réglementations liées à la sécurité et à la confidentialité de l’utilisateur. 


La Health-tech


En novembre 2017, BCG, un cabinet international de conseil en stratégie, sortait une étude prospective de 54 pages intitulée La French Health Tech : faire de la France un leader mondial de la santé. Cette étude a révélé le potentiel considérable de la French Health Tech, qui pourrait d’ici 2030, créer 130,000 emplois et améliorer le quotidien de près de 11 millions de patients français. Des chiffres à donner le tournis, mais qui sont à la hauteur des enjeux qu’elle adresse : faciliter l’accès aux soins, améliorer la prévention et le dépistage, traiter les maladies incurables, etc… La compétence est rude à l’international et pour s’imposer en tant que leader dans ce nouveau domaine, la France se doit de se fixer des objectifs conséquents. 


La Proptech


Révolutionner le secteur immobilier, c’est la mission des Proptech, qui, en plus de commercialiser de nouveaux produits et de nouveaux services, proposent également de nouveaux modèles d’organisation, en adéquation avec les attentes et les exigences des utilisateurs. Si le terme n’existe que depuis 2017, la majorité des acteurs de l’innovation dans l’immobilier dans le monde, se rapportent à ce mouvement. Wework, leader sur le marché avec ses bureaux équipés dans les plus grandes capitales du monde en est à un total de 12,9 milliards d’euros levés en moins de 10 ans… 


Anaxago propose aux particuliers comme aux professionnels, d’investir dans les innovations de demain grâce au capital risque (venture capital), qui permet une prise de participation au capital de jeunes entreprises en croissance. Ce modèle d’investissement repose sur des opportunités de marché claire, c’est pourquoi Anaxago concentre sa stratégie capital risque dans des entreprises des trois secteurs précédemment présentés. 



Conclusion


En cette période de croissance, mais aussi de fortes incertitudes économiques et géopolitiques, bien choisir ses investissements peut s’avérer complexe, et donc naturellement risqué. 


Tandis que la date officielle du Brexit continue d’être repoussée, que la croissance de la Chine est à son plus bas depuis 30 ans (6,6% en 2018) et que les Etats-Unis sont en pleine réforme fiscale, la croissance mondiale devrait sensiblement rester la même en 2019. En France, de nombreux indicateurs sont au vert et identifier des investissements à forts potentiels de rendement, de performance et de sécurité est encore possible. C’est dans ce contexte qu’Anaxago fait en sorte de proposer des investissements sur les meilleures tendances du marché : l’immobilier et les entreprises innovantes. Alors, qu’est-ce que vous attendez ?