Proptech : pourquoi vous devriez prendre cette tendance au sérieux

Proptech.png

Avec une valeur d'actif globale de 228 000 milliards de dollars, l'immobilier est l'un des plus grands marchés au monde. Et pourtant, tout comme d’autres industries traditionnelles comme l’agriculture, les assurances et la banque, le secteur immobilier a un besoin criant d’innovation.

Avec une valeur d'actif globale de 228 000 milliards de dollars, l'immobilier est l'un des plus grands marchés au monde. Des acteurs majeurs comme Blackstone et ProLogis gèrent des actifs de plusieurs centaines de milliards de dollars, tout en ne représentant qu'un fragment de la taille totale du marché. Il n’est pas étonnant que les investisseurs aient traditionnellement saisi les opportunités immobilières comme un moyen stable et séculaire d’obtenir des rendements.


Et pourtant, tout comme d’autres industries traditionnelles comme l’agriculture, les assurances et la banque, le secteur immobilier a un besoin criant d’innovation. 


L'immobilier commercial est en proie à une propriété fracturée, la portée locale plutôt que les meilleurs prix servant de facteur déterminant pour l'achat et la vente. Brookfield Management, une des plus grandes sociétés de gestion d'actifs immobiliers au monde, ne détient "que" 285 milliards de dollars d'actifs sous gestion dans 30 pays, ce qui représente une goutte d’eau dans ce marché de plusieurs centaines de trillions de dollars. L'industrie fonctionne toujours sur un réseau de courtiers et de prêteurs qui opèrent sur des relations personnelles, et non sur des données liées ou issues de l'industrie.

En outre, l’industrie immobilière présume encore que les réunions en face-à-face et les piles de documents confiés à une personne constituent le seul moyen de réaliser des transactions de grande valeur. L'immobilier commercial est supposé être un jeu à long terme. Pourtant, une nouvelle génération est en train de naître, qui a grandi en effectuant des transactions bancaires et commerciales en ligne, et ses membres sont davantage intéressés par les interactions dématérialisées. Cette génération s’est montrée disposée à réserver des vacances chez des inconnus avec Airbnb, la troisième plus importante start-up aux États-Unis, totalisant 100 millions de séjours cette année. L'industrie a également adopté l'économie de partage avec la montée en puissance du géant du coworking WeWork, évalué à plus de 20 milliards de dollars, avec 353 bureaux dans 65 villes à travers le monde.

Les investisseurs en capital risque sont déjà en train de couvrir leurs paris dans les technologies de l'immobilier. L’investissement privé s’est avéré rentable avec le temps, et les business angels parient gros ; plus de 5 milliards de dollars de capital risque ont été déployés dans la technologie immobilière en 2017. Une forte augmentation par rapport à il y a cinq ans à peine, ces montants atteignant à peine 79 millions de dollars en 2015 selon Pitchbook

Les solutions viables de remplacement aux services de gestion immobilière sont en augmentation. Elles comptent notamment RedAwning, Turnkey ou encore Vacasa, cette dernière ayant levé près de 170 millions de dollars depuis le dernier trimestre de 2017. 

Autre tendance de fond, l'essor des technologies de l’hypothèque et de l’investissement, le plus remarquable étant bien entendu les investisseurs immobiliers commerciaux. Cadre, start-up américaine valorisée 800 millions de dollars, accélère notamment sa croissance avec plus de 1 milliard de dollars sous gestion. Les plates-formes telles que Blend et Roofstock gagnent elles aussi de plus en plus de clients pour réorganiser leurs activités de prêt et de gestion immobilière.

La technologie immobilière a évolué selon deux trajectoires complémentaires et disruptives. D'un côté, les marketplaces et les assistants SaaS complètent le marché actuel et rationalisent un secteur notoirement peu transparent. De l'autre, des technologies disruptives et compétitives cherchent à vaincre les acteurs traditionnels de l'assurance, de l'hôtellerie et du courtage. Ces deux voies offrent aux nouveaux investisseurs privés l’occasion de répondre aux besoins du marché, et de plus en plus de business angels du monde de l’immobilier joignent leurs rangs.



Nous n’en sommes qu’aux prémices de la révolution Proptech


WeWork et Airbnb ne sont que deux des précurseurs émergents de la Proptech en tant que secteur. CB Insights a récemment publié une carte des entreprises du secteur immobilier en phase de démarrage et ayant levé des fonds depuis 2015. L’étendue est incroyable, répertoriant plus de 120 start-up dans des domaines comme les services commerciaux, la recherche intelligente et les listings, les prêts hypothécaires et les prêts, la gestion immobilière et le crédit-bail, ou encore le marketing, créant de l'innovation à tous les niveaux. 

Le potentiel est évident et des sociétés comme Zillow et Trulia ont prouvé que le modèle technologique de l'immobilier pouvait se développer. L’introduction en bourse de Redfin, avec un prix par action en hausse de 45 % à la clôture du premier jour de cotation, et l'acquisition de ForRent pour 385 millions de dollars indiquent qu’il est précieux de se positionner en early stage sur de telles opportunités. Il est temps que les investisseurs immobiliers commencent également à déployer des capitaux dans ces sociétés afin de maîtriser leur propre avenir.


Deux exemples de proptech à ne pas manquer

The Babel Community

Pionnier dans les nouveaux usages de coliving et coworking, AXIS lance un nouveau site, rue Saint Ferréol à Marseille, à l'adresse mythique des anciennes Galeries Lafayette, et renouvelle sa confiance à Anaxago pour accompagner son financement.
La résidence mixte sera exploitée sous l'enseigne The Babel Community, sur le modèle du premier site marseillais du Groupe, rue de la République qui, cofinancé par Anaxago et remboursé en 2017, connait un franc succès.
AXIS a pour ambition de devenir d'ici 5 ans, un groupe majeur sur le marché de l’immobilier locatif 2.0, sur un positionnement unique : créer des lieux hybrides, mixant logements, bureaux et services à destination des 25-35 ans, sur un marché exponentiel.

SmartHab

SmartHab propose une solution clé en main de logements intelligents pour l'immobilier résidentiel : les équipements connectés sont intégrés à l’architecture du logement et sont prêts à l’emploi pour les résidents grâce à une application mobile.


Pour voir ces sociétés et d’autres opportunités d'investissement, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte Anaxago.