Newsletter Anaxago #9 : We are back

50292648ec88a65c6cc77b4319e9.jpg

Avec le regard braqué sur le 11 mai la semaine a été intense sur Anaxago

Bonjour à tous,


Avec le regard braqué sur le 11 mai la semaine a été intense sur Anaxago


- Lancement d’un nouveau programme immobilier pour 2.5M€, en plein coeur de Bordeaux, souscrit en 72 heures.
- Intégration du classement mondial WealthTech100 (je vous raconte ce que c’est la WealthTech ci-dessous)
- et enfin, l’annonce de la levée de fonds de Robocath, la pépite medtech aux côtés d'investisseurs internationaux (toujours accessible à l’investissement sur Anaxago)

Suite à vos nombreuses demandes (merci!) le replay de notre webinar immobilier est désormais disponible, nous avons également élargi les inscriptions suite au succès du webinar que nous organisons lundi avec Robert Cadeau, ex-président du réseau Orpi, sur l’évolution des métiers de la transaction en immobilier. Au programme : le nouveau pouvoir de négociation des acheteurs, la digitalisation inéluctable des intermédiaires et des actes, etc. Inscriptions ici

Il y a quelques jours je vous posais la question suivante : comment la période actuelle influence-t-elle votre rapport à l’épargne ? Vous êtes plusieurs centaines à avoir répondu. Les résultats sont rassurants, pour vous comme pour nous ;) Et une nouvelle tendance se dessine clairement. Les résultats sont disponibles ci-dessous.

Enfin quelques recommandations pour ce weekend : je n’avais jamais vraiment osé les documentaires liés à l’alimentation mais j’ai pris une belle claque avec celui-ci, jusqu'à repenser une grande partie de notre alimentation quotidienne.  Je vous le recommande donc.

Prenez soin de vous,
Caroline Lamaud, co-fondatrice d'Anaxago

La WealthTech kézako ? Contrairement à ce que son nom indique – qu’on pourrait traduire en français par « gestion de fortune » – cette branche de la Fintech s’adresse à une catégorie plus large d’utilisateurs. Les jeunes entreprises qui s'en réclament permettent aux particuliers de mieux gérer leur patrimoine, et offrent un accompagnement individuel de chaque client.


Résultats sondage épargne : Investir, mieux.


Vous êtes 81% (une majorité écrasante) à déclarer que vous allez continuer à investir malgré la crise, 12% à faire le choix de démarrer dans l'investissement versus seulement 7% d'entre vous qui ont décidé d'arrêter leurs placements. L'info la plus intéressante de ce sondage ? Parmi ceux d'entre vous qui vont poursuivre leurs investissements, 54% souhaitent le faire dans des projets avec plus d'impact...

Le message est passé ! Anaxago va mettre en place des critères d'impact dans sa grille de sélection des projets. Important : le FCPR Anaxago Society One était largement en avance de phase sur ce sujet avec une charte impact créée dès son lancement et 20% de ses investissements dirigés vers des projets à impact !


Découvrir le FCPR Anaxago Society One


Fiche d'identité - FCPR Anaxago Society One

Le FCPR Anaxago Society One est le premier fonds créé par Anaxago Capital.

Accessible à partir de 10 000, euros il permet d'être diversifié sur un grand nombre de projets de développement immobiliers proposés notamment par la plateforme Anaxago. Initialement destiné aux investisseurs professionnels, le FCPR Society One a connu un succès important auprès des investisseurs membres de la plateforme, et compte près de 300 souscripteurs.

Le FCPR est déjà investi à près de 80%, la clôture de ses souscriptions aura lieu dans 6 semaines.


Découvrir le FCPR Anaxago Society One

Attention, l’investissement dans des sociétés non cotées comporte des risques spécifiques : risque de perte totale ou partielle du capital investi ; risque d’illiquidité : la revente des titres n’est pas garantie, elle peut être incertaine voire impossible ; le retour sur investissement dépend de la réussite du projet financé.


Replay webinar : investir dans l'immobilier en temps de crise, retour aux fondamentaux

C'est pour accompagner ses clients investisseurs dans leurs réflexions de placement, qu'Anaxago organisait début avril un webinar pour faire le point sur le marché de l'immobilier. L'évènement à rassemblé plus de 500 inscrits.


Suite à vos nombreuses demandes nous rendons accessibles au téléchargement l'enregistrement vidéo ainsi que le support écrit du webinar. Pour y accéder il suffit de remplir un rapide formulaire en cliquant sur le lien ci-dessous.

Accéder au replay


Robocath lève 40 million pour devenir le leader mondial de la robotique cardiovasculaire

L'information a été relayée par Les Échos (article ci-dessous) jeudi matin. Il est encore possible pour quelques semaines d'investir dans Robocath via Anaxago.

Devenir « le leader mondial de la robotique vasculaire », c'est l'ambition que se fixe désormais Philippe Bencteux, le président-fondateur de Robocath dont la solution d'assistance robotisée R-One réduit l'exposition aux rayons X des cardiologues et permet « d'augmenter » leur geste lorsqu'ils pratiquent des interventions d'angioplastie (dilatation des artères et pose de stents).


S'il affiche cet objectif, c'est parce que Robocath a annoncé ce 29 avril au soir avoir réalisé une levée de fonds de 40 millions d'euros auprès de l'industriel chinois MicroPort, spécialiste des dispositifs médicaux - dont des stents et ballons utilisés en angioplastie - avec un chiffre d'affaires de 793 millions de dollars et 7.000 collaborateurs.


L'industriel, installé à Shanghai et coté à la Bourse de Hong Kong, est associé à quatre fonds d'investissement spécialisés en santé, Zhejiang SilkRoad Fund, TUS-S&T Service Group, CS Group et Anaxago. « Nous avons eu plusieurs propositions d'industriels et nous avons retenu celle de MicroPort, car c'est industriel reconnu en très forte croissance (+17 % sur les 5 dernières années) et c'était une proposition syndiquée associée à des investisseurs », explique Philippe Bencteux.


Investir dans Robocath


The Game Changers, la claque

Encore une recommandation d'Olivier Heckmann qui est en train de devenir un habitué de la rubrique : suite à une blessure lors d'un entrainement, l'entraineur d'élite des forces spéciales et vainqueur de l'UFC 2009, James Wilks, parcourt le monde en quête de vérité sur la viande, les protéines et la force physique. Il découvre que loin d'être synonyme de fragilité, les régimes entièrement "plant-based" sont à l'origine de performances hors du commun.

Élevée au boeuf limousin (en quantités raisonnables), je suis sensible à la provenance des aliments, et ne cuisine que des matières premières "brutes" pourtant ce documentaire va un cran plus loin et nourrit une réflexion qui remet profondément en question les idées reçus sur l'alimentation.

Voir le documentaire The Game Changers sur Netflix