Anaxago Actualités Proptech : pourquoi vous devriez prendre cette tendance au sérieux
Proptech : pourquoi vous devriez prendre cette tendance au sérieux

Proptech : pourquoi vous devriez prendre cette tendance au sérieux

Avec une valeur d'actif globale de 228 000 milliards de dollars, l'immobilier est l'un des plus grands marchés au monde. Et pourtant, tout comme d’autres industries traditionnelles comme l’agriculture, les assurances et la banque, le secteur immobilier a un besoin criant d’innovation.

Avec une valeur d'actif globale de 228 000 milliards de dollars, l'immobilier est l'un des plus grands marchés au monde. Des acteurs majeurs comme Blackstone et ProLogis gèrent des actifs de plusieurs centaines de milliards de dollars, tout en ne représentant qu'un fragment de la taille totale du marché. Il n’est pas étonnant que les investisseurs aient traditionnellement saisi les opportunités immobilières comme un moyen stable et séculaire d’obtenir des rendements.


Et pourtant, tout comme d’autres industries traditionnelles comme l’agriculture, les assurances et la banque, le secteur immobilier a un besoin criant d’innovation. 


L'immobilier commercial est en proie à une propriété fracturée, la portée locale plutôt que les meilleurs prix servant de facteur déterminant pour l'achat et la vente. Brookfield Management, une des plus grandes sociétés de gestion d'actifs immobiliers au monde, ne détient "que" 285 milliards de dollars d'actifs sous gestion dans 30 pays, ce qui représente une goutte d’eau dans ce marché de plusieurs centaines de trillions de dollars. L'industrie fonctionne toujours sur un réseau de courtiers et de prêteurs qui opèrent sur des relations personnelles, et non sur des données liées ou issues de l'industrie.

En outre, l’industrie immobilière présume encore que les réunions en face-à-face et les piles de documents confiés à une personne constituent le seul moyen de réaliser des transactions de grande valeur. L'immobilier commercial est supposé être un jeu à long terme. Pourtant, une nouvelle génération est en train de naître, qui a grandi en effectuant des transactions bancaires et commerciales en ligne, et ses membres sont davantage intéressés par les interactions dématérialisées. Cette génération s’est montrée disposée à réserver des vacances chez des inconnus avec Airbnb, la troisième plus importante start-up aux États-Unis, totalisant 100 millions de séjours cette année. L'industrie a également adopté l'économie de partage avec la montée en puissance du géant du coworking WeWork, évalué à plus de 20 milliards de dollars, avec 353 bureaux dans 65 villes à travers le monde.

Les investisseurs en capital risque sont déjà en train de couvrir leurs paris dans les technologies de l'immobilier. L’investissement privé s’est avéré rentable avec le temps, et les business angels parient gros ; plus de 5 milliards de dollars de capital risque ont été déployés dans la technologie immobilière en 2017. Une forte augmentation par rapport à il y a cinq ans à peine, ces montants atteignant à peine 79 millions de dollars en 2015 selon Pitchbook

Les solutions viables de remplacement aux services de gestion immobilière sont en augmentation. Elles comptent notamment RedAwning, Turnkey ou encore Vacasa, cette dernière ayant levé près de 170 millions de dollars depuis le dernier trimestre de 2017. 

Autre tendance de fond, l'essor des technologies de l’hypothèque et de l’investissement, le plus remarquable étant bien entendu les investisseurs immobiliers commerciaux. Cadre, start-up américaine valorisée 800 millions de dollars, accélère notamment sa croissance avec plus de 1 milliard de dollars sous gestion. Les plates-formes telles que Blend et Roofstock gagnent elles aussi de plus en plus de clients pour réorganiser leurs activités de prêt et de gestion immobilière.

La technologie immobilière a évolué selon deux trajectoires complémentaires et disruptives. D'un côté, les marketplaces et les assistants SaaS complètent le marché actuel et rationalisent un secteur notoirement peu transparent. De l'autre, des technologies disruptives et compétitives cherchent à vaincre les acteurs traditionnels de l'assurance, de l'hôtellerie et du courtage. Ces deux voies offrent aux nouveaux investisseurs privés l’occasion de répondre aux besoins du marché, et de plus en plus de business angels du monde de l’immobilier joignent leurs rangs.



Nous n’en sommes qu’aux prémices de la révolution Proptech


WeWork et Airbnb ne sont que deux des précurseurs émergents de la Proptech en tant que secteur. CB Insights a récemment publié une carte des entreprises du secteur immobilier en phase de démarrage et ayant levé des fonds depuis 2015. L’étendue est incroyable, répertoriant plus de 120 start-up dans des domaines comme les services commerciaux, la recherche intelligente et les listings, les prêts hypothécaires et les prêts, la gestion immobilière et le crédit-bail, ou encore le marketing, créant de l'innovation à tous les niveaux. 

Le potentiel est évident et des sociétés comme Zillow et Trulia ont prouvé que le modèle technologique de l'immobilier pouvait se développer. L’introduction en bourse de Redfin, avec un prix par action en hausse de 45 % à la clôture du premier jour de cotation, et l'acquisition de ForRent pour 385 millions de dollars indiquent qu’il est précieux de se positionner en early stage sur de telles opportunités. Il est temps que les investisseurs immobiliers commencent également à déployer des capitaux dans ces sociétés afin de maîtriser leur propre avenir.


Deux exemples de proptech à ne pas manquer

The Babel Community

Pionnier dans les nouveaux usages de coliving et coworking, AXIS lance un nouveau site, rue Saint Ferréol à Marseille, à l'adresse mythique des anciennes Galeries Lafayette, et renouvelle sa confiance à Anaxago pour accompagner son financement.
La résidence mixte sera exploitée sous l'enseigne The Babel Community, sur le modèle du premier site marseillais du Groupe, rue de la République qui, cofinancé par Anaxago et remboursé en 2017, connait un franc succès.
AXIS a pour ambition de devenir d'ici 5 ans, un groupe majeur sur le marché de l’immobilier locatif 2.0, sur un positionnement unique : créer des lieux hybrides, mixant logements, bureaux et services à destination des 25-35 ans, sur un marché exponentiel.

SmartHab

SmartHab propose une solution clé en main de logements intelligents pour l'immobilier résidentiel : les équipements connectés sont intégrés à l’architecture du logement et sont prêts à l’emploi pour les résidents grâce à une application mobile.


Pour voir ces sociétés et d’autres opportunités d'investissement, inscrivez-vous ou connectez-vous à votre compte Anaxago.





Les dernières actualités

Comment Anaxago gère les risques des investissements dans l'immobilier

Chez Anaxago, nous avons historiquement été très actifs dans la gestion de nos risques. Notre métier réside dans l'analyse des risques en amont, le suivi puis la gestion des risques quand ils se manifestent. Anaxago est aujourd’hui la seule plateforme qui a été jusqu'à reprendre des chantiers au niveau opérationnel pour préserver le capital de ses investisseurs.À ce jour seules 2 participations ont été cédées sans plus-value (capital intégralement remboursé) sur 130 investissements réalisés, 0 perte en capital à dateLes programmes immobiliers du groupe TERLAT ont été rachetés et gérés par les équipes d'Anaxago et les investisseurs sont en cours de remboursement.Anaxago est aujourd’hui la seule plateforme qui a été jusqu'à reprendre des chantiers au niveau opérationnel pour préserver le capital de ses investisseurs.Retrouvez toutes nos statistiques liées à nos investissements immobilier iciLa gestion du risque chez Anaxago passe par plusieurs phases :1. Le suivi trimestriel des chantiers et des programmesDurant cette phase nous comparons les écarts entre les projections et l'avancée réelle au niveau technique, commercial et financier et dressons chaque trimestre un reporting dédié pour les investisseurs de chaque opération.2. En cas de retardEn cas de retard sur une opération, Anaxago prévoit une possibilité contractuelle pour les partenaires financiers d'avoir recours à une période de prorogation de 6 à 12 mois. Durant cette période, les intérêts dus par l’opérateur continuent à courir et sont parfois majorés.3. En cas de défaut de paiement Le dossier passe en recouvrement et cela passe le plus souvent par la mise en place d'un moratoire pour échelonner le paiement, notamment dans le cas de décalage dans le temps de la commercialisation ou du chantier.C'est à ce moment là que les garanties peuvent être activées mais dans 90% des cas nous travaillons avec l'opérateur pour trouver une solution aux problèmes rencontrés. Les défauts viennent le plus souvent d'aléas au niveau du passage des ventes, des obtentions de crédit par les acquéreurs etc.  4. En cas de difficultés plus importantesNous travaillons dans ce cas là à un protocole avec l'opérateur qui vise à mettre en place des garanties complémentaires, échelonner les paiements et trouver des solutions opérationnelles pour la gestion des difficultés. Nous sommes même allés jusqu'à la reprise opérationnelle du programme, ce que nous avons fait dans le cadre du dossier TERLAT. Savoir anticiper et maitriser les risques liés à un investissementLe principal risque que nous devons gérer est le risque de temps et contractuellement, la rémunération des investisseurs reste due même en cas de retard.Toutefois lorsque le projet affiche une perte importante due à des travaux plus importants par exemple, le risque de voir la rémunération réduite est plus important car la solvabilité de l'émetteur baisse et en cas de grandes difficultés, une perte en capital peut être constatée.Il ne faut pas oublier que les rendements élevés de ces investissements sont liés au niveau de risque des sous-jacents, quand bien même il s'agit d'immobilier. À la grande différence des SCPIs par exemple qui investissent uniquement dans des actifs existants avec des revenus réguliers. Quelles garanties pour protéger nos investissements ?Les garanties négociées en amont avec nos partenaires financiers permettent également de limiter le risque : - Garantie à première demande de la société mère et/ou des associés- Nantissement des titres de la société détenue - Hypothèques etc. Ces garanties sont pour chaque investissement indiquées dans la documentation financière fournie par Anaxago avant toute décision d'investissement sur la plateforme.

LIRE PLUS 

Retrouvez l'équipe d'Anaxago au RENT 2019

Créé en 2013, RENT propose 2 jours de rencontres entre investisseurs, partenaires et professionnels de l’immobilier. Il réunira, sur 15 000 m2 , plus de 400 exposants dont 100 start-up, proposant les dernières innovations du marché, mais également des intervenants prestigieux autour de plus de 40 conférences, débats et ateliers. Retrouvez l'équipe d'Anaxago ainsi que 6 de nos participations PropTech Anaxago, partenaire du concours startup du RENT 2019Les 6 & 7 novembre, plus de 8000 visiteurs sont attendus. Ils découvriront 400 exposants dont plus de 100 start-up. Les start-up seront réparties dans 2 villages dédiés, au cœur du salon, dont l’un entièrement international. Par ailleurs, à l’instar d’Unkle, lauréate 2018 du Trophée de LA start-up RENT, ou de Meero qui a débuté au salon il y a 3 ans et qui, aujourd’hui est devenue la 1ère licorne de la PropTech française, de nombreuses entreprises innovantes sont attendues pour présenter leurs innovations pour l’immobilier de demain. Au sein du salon, une plateforme de speed-dating dédiée sera mise en place dans le but de faciliter les rencontres entre start-up et investisseurs. Afin de promouvoir les meilleures initiatives de ce marché, le Salon RENT 2019 a créé 3 concours, en partenariat avec ORPI, ANAXAGO et la FF2I :Le Trophée de LA start-up,Le Trophée de l’innovation,Le Prix académique.Les 3 lauréats seront dévoilés le mercredi 6 novembre au soir, lors de la « PropTech Party by RENT », événement exclusif, réunissant 600 acteurs et décideurs du marché de l’immobilier.5 PropTechs du portefeuille présentes sur le stand Anaxago RENT 2019Greenkub : Un Greenkub est un studio de jardin de plain-pied ou avec un étage qui offre une surface habitable de 11 à 30m2 sans permis de construire. Une simple déclaration préalable de travaux suffit à valider votre projet. Il peut être distant de votre maison ou attenant avec un accès direct.Smarthab : SmartHab est la promesse technique de transformer l’habitat résidentiel en smart apartment. Nativement intégré au bâtiment, SmartHab offre une expérience sur mesure pour répondre aux besoins essentiels en termes de sécurité, énergie, bien-être et vie sociale de l’immeuble.Meilleure Copro : N°1 sur les charges de copropriété, MeilleureCopro propose gratuitement un audit et un plan d'optimisation complet et sur mesure de vos dépenses main dans la main avec votre Conseil Syndical et votre SyndicHappywait : Happywait digitalise le processus de vente d’un bien immobilier neuf améliore l’expérience d’achat. De la signature du contrat de réservation à la fin de garantie de parfait achèvement, la solution HAPPYWAIT permet d’accompagner l’acquéreur tout au long de son parcours d’achat avec un espace client dédié.Smartrenting : Agence de gestion locative exclusivement dévolue à la sous-location – en toute légalité – et qui évite  ainsi aux étudiants en mobilité de subir la « double-peine », à savoir le paiement de deux loyers, Smartrenting s’occupe de tout et œuvre notamment à préserver « la tranquillité d’esprit » de l’étudiant qui peut ainsi pleinement se concentrer sur ses projets à l’étranger. Et retrouver, ensuite, son logement.Décrypter les tendances de l’immobilier de demainAvec le développement du digital et l’émergence de nouveaux usages, le marché de l’immobilier voit apparaître de nouvelles pratiques, de nouvelles propositions de valeurs et de nouveaux acteurs. Si les visites virtuelles ou les projections 3D sont aujourd’hui répandues, de nombreuses autres innovations voient le jour en France et dans le monde, posant ainsi la question de l’avenir de l’immobilier et en particulier en matière de commercialisation. Quels sont les nouveaux modèles économiques de l'agence immobilière de demain ? Quelles sont les valeurs ajoutées de l'agent immobilier du futur ? Comment gérer l'ouverture et la protection des données ? Quels sont les nouveaux usages de l'immobilier ? Quels sont les nouveaux outils aux services de l'immobilier ? Toutes ces questions importantes trouveront des réponses à l’occasion de RENT. Les professionnels de l’immobilier sont conscients de ces enjeux et se retrouvent tous les ans sur le salon pour en parler, échanger, découvrir et être inspirés. À travers plus de 40 conférences, débats et ateliers, RENT propose une réflexion sur les tendances observées, l’avenir des métiers et les modèles émergeants en présence d’intervenants prestigieux, français et internationaux.

LIRE PLUS