Anaxago Actualités Déchiffrage: Investir dans les crypto-monnaies
Déchiffrage: Investir dans les crypto-monnaies

Déchiffrage: Investir dans les crypto-monnaies

Les crypto-monnaies ont le vent en poupe auprès de certains investisseurs. Chacun a entendu parler des booms et des krachs du Bitcoin face au dollar, mais plus rares sont ceux qui connaissent véritablement les crypto-monnaies et l'investissement dans ces devises.

Une crypto-monnaie, c'est quoi ?


blockchain architecture distribuée


Dans les grandes lignes, la réponse est simple : une crypto-monnaie est une monnaie virtuelle dont la fiabilité est assurée par un cryptogramme décentralisé qu'on appelle une blockchain. Toutes les transactions effectuées dans une crypto-monnaie donnée (Bitcoin ou Ether par exemple) sont enregistrées dans une blockchain associée à cette devise : le cryptage de la blockchain étant réputé infalsifiable, il est théoriquement impossible de tricher en utilisant par exemple de faux Bitcoins.

Contrairement à une monnaie classique comme l'euro ou le dollar, les crypto-monnaies sont également émises de manière décentralisée : chaque individu, s'il s'y connaît, peut mettre la puissance de son ordinateur à disposition pour participer au calcul des blocs de la blockchain sur laquelle repose une crypto-monnaie et ainsi émettre de nouvelles unités de compte dans cette monnaie : cette activité de création monétaire est appelée le "minage".

Autre subtilité : la quantité maximale d'unités de compte dans chaque crypto-monnaie est toujours limitée : par exemple, la technologie qui repose derrière le Bitcoin limite le nombre maximal d'unités de compte à 21 millions de Bitcoins de manière parfaitement arbitraire. Ce plafond est censé conférer une certaine rareté et donc une certaine valeur à ces devises.

Le lien entre crypto-monnaies et activités criminelles est dépassé


Une autre caractéristique des crypto-monnaies tient au fait qu'elles ne sont contrôlées par aucune institution : en somme, il s'agit de monnaies sans banques centrales et mêmes sans banques tout court : les flux monétaires en crypto-monnaies échappent totalement à l'univers bancaire.

C'est cette caractéristique qui a été à l'origine de l'engouement autour des crypto-monnaies, perçues par certains comme des monnaies "anti-système", permettant d'échapper aux circuits financiers classiques. Il n'est d'ailleurs pas anodin que la première crypto-monnaie, le Bitcoin, ait émergée en janvier 2009 en pleine crise financière, dans un contexte de défiance généralisée vis-à-vis du système financier classique.

Sans grande surprise, les crypto-monnaies ont donc débuté leur existence dans l'ombre, en étant notamment associées à des activités criminelles liées au Darknet ou à la vente de substances illicites, pour lesquelles les transactions hors système bancaire étaient privilégiées. Cette réputation reste encore ancrée dans les esprits alors qu'elle n'a plus vraiment lieu d'être : l'utilisation des crypto-monnaies s'est démocratisée au cours des dernières années et il est désormais possible, dans certains pays et dans certaines enseignes, de réaliser par exemple des transactions en Bitcoins pour acheter des biens de consommation courante.

Quelles sont les principales crypto-monnaies ?


Bien que l'on pense généralement au Bitcoin lorsque l'on parle de crypto-monnaies, il faut savoir qu'il existe désormais plus d'une dizaine de crypto-monnaies notables en circulation, sans parler des dizaines de crypto-monnaies alternatives utilisées de manière confidentielle. La valeur cumulée des encours de ces crypto-monnaies, en équivalent-dollars, est devenue particulièrement significative.

Le Bitcoin reste la principale crypto-monnaie en circulation, avec des encours cumulés d'une valeur de presque 50 milliards de dollars au mois d'août 2017. L'Ether, apparu en 2015, est devenue la seconde monnaie la plus utilisée avec des encours correspondant à 20 milliards de dollars à la même date. Viennent ensuite les crypto-monnaies Ripple (6 milliards de dollars), Litecoin (2 milliards de dollars), Dash (1 milliard de dollars), Monero (600 millions de dollars) ou encore Peercoin et SolarCoin, toutes apparues au cours des dernières années.


investir crypto monnaie - Encours

Que penser de l'investissement dans les crypto-monnaies


Chacune des crypto-monnaies précédemment citées voit sa parité fluctuer face au dollar en fonction de l'offre et de la demande. Le Bitcoin a notamment fait parler de lui depuis sa création pour ses booms et ses krachs face au dollar, suscitant l'intérêt de nombreux investisseurs, souvent jeunes et amateurs de paris risqués.

C'est d'ailleurs parce que les crypto-monnaies sont spéculatives qu'elles attirent les investisseurs, qui apprécient généralement l'aspect hasardeux de ces marchés dont personne ne maîtrise véritablement les tenants et les aboutissants. La spéculation est omniprésente dans l'univers des crypto-monnaies, non seulement vis-à-vis de la variation de leur cours face au dollar, mais aussi vis-à-vis des opérations financières qu'elles permettent de financer, comme les ICO.

ICO : Initial coin offering - Investir crypto monnaie

Depuis quelques années pourtant, on voit se développer un nouveau type d'investisseurs sur les crypto-monnaies : il s'agit d'investisseurs à la recherche d'un actif de diversification dans leur allocation d'actifs, qui investissent sur dans les crypto-monnaies une petite part de leurs avoirs dans une optique de long terme. Les crypto-monnaies peuvent en effet répondre aux besoins de certains investisseurs souhaitant diversifier leurs risques en se tournant vers des investissements alternatifs.

Une startup britannique, DLT Financial, a d'ailleurs créé en 2016 le premier fonds indiciel inspiré du monde des ETF et indexé sur un panier de 10 crypto-monnaies. Ce fonds permet ainsi aux investisseurs particuliers et institutionnels de diluer leur risque en étant investis sur plusieurs monnaies à la fois : une solution idéale dans une optique "buy and hold".

Mais qu'on ne s'y trompe pas : l'évolution de la valeur des crypto-monnaies face au dollar reste imprévisible et l'investissement dans ces devises, quelle que soit sa durée, reste un jeu de hasard. Si les investissements ont jusqu'ici été globalement gagnants, notamment sur le Bitcoin, il n'est en aucun cas assuré que cette tendance se poursuive à l'avenir. Une chose est sûre : comme pour tout investissement spéculatif, les investisseurs ne doivent investir sur ce marché que ce qu'ils sont prêts à perdre. 

investir crypto monnaie = Risque très élevé mais potentiel de rendement important


Quelques débats sur les crypto-monnaies


Impossible enfin d'évoquer les crypto-monnaies sans aborder les nombreux débats dont elles font l'objet, et auxquels personne ne semble à l'heure actuelle avoir de réponse définitive.

Les crypto-monnaies restent en effet un sujet complexe, y compris pour les plus initiés. Les experts conviennent eux-mêmes du fait que l'avenir des crypto-monnaies est imprévisible : celles-ci finiront-elles par devenir des réserves de change internationales incontournables ? Ou au contraire, les blockchains seront-elles un jour rendues obsolètes au point de faire perdre toute leur valeur à ces devises virtuelles ? Impossible de savoir. 

Personne ne peut dire avec certitude ce que sera le Bitcoin ou l'Ether dans seulement 10 ans, ce qui met en exergue le risque que représente l'investissement de long terme dans les crypto-monnaies.

Les crypto-monnaies les plus célèbres ont d'ailleurs déjà fait l'objet de sérieuses alertes au sujet du "splitage" de leur blockchain, comprendre : l'apparition d'une seconde chaîne de cryptage dérivée de la chaîne d'origine censée assurer la fiabilité de la crypto-monnaie. 

Le sujet, très technique, semble être une menace pour les crypto-monnaies telles qu'elles fonctionnent à l'heure actuelle : si la technologie sur laquelle elles reposent peut être détournée ou falsifiée, alors la confiance dans ces actifs pourrait disparaître et leur valeur devenir nulle.

On notera ainsi que l'Ether comme le Bitcoin ont tous les deux déjà subi un "splitage" de leur blockchain, en 2016 pour le premier et en 2017 pour le second. Deux versions de l'Ether coexistent par exemple de nos jours, répondant à des intérêts et des besoins différents de la part de leurs utilisateurs respectifs.

Pour autant, ce "splitage" n'a pas provoqué l'abandon ou la dépréciation radicale de ces devises. Pour Eric Larchevêque, fondateur de la Maison du Bitcoin, il s'agit là de la preuve que les crypto-monnaies et notamment le Bitcoin sont devenues résilientes face aux chocs. 


"Au départ, le Bitcoin était comme une barque sur un océan et fluctuait à la moindre vague. Désormais, c'est plutôt devenu un paquebot qui poursuit son avancée quelle que soit la force du vent ou des marées". E. Larchevêque, Président de Ledger et fondateur de la maison du Bitcoin

Les dernières actualités

RENT 2019 : Ce qu'il fallait retenir de la 7ème édition du salon de la PropTech

[#RENT] Le @Salonrent bat son plein pour ce 2nd jour ! Venez nous rencontrer sur le stand @Anaxago_team dans le Village Startup 2 ! #proptech #rent2019 pic.twitter.com/BWhyGuopg2— Anaxago (@Anaxago_team) 7 novembre 2019Le RENT en chiffresL’équipe d’Anaxago s’est rendue à la 7ème édition du Salon RENT - Real Estate & New technologies, le plus grand rendez-vous de la PropTech en Europe. 15 000 mètres carrés, 8 000 visiteurs, 400 exposants (dont 120 start-ups) et 40 conférences sont les chiffres de cette nouvelle édition du RENT qui s’est déroulée les 6 et 7 Novembre 2019 au Parc des Expositions, Porte de Versailles à Paris. Anaxago était présent sur ce salon accompagné de 5 start-ups de son portefeuille d’investissement. On vous raconte ! Le petit déjeuner PropTech organisé par AnaxagoLe deuxième jour du RENT, à 9h30, Anaxago a accueilli des professionnels de l’immobilier et des fondateurs de start-ups PropTech pour présenter les participations de son portefeuille d’investissement et échanger autour des enjeux Proptech. Autour d’un petit déjeuner, Alexandre Héraud, Directeur des Participations chez Anaxago, nous a présenté sa vision de l’immobilier de demain puis a introduit MeilleureCopro, SmartHab, Smartrenting, Happywait et Ocus, avant que les représentants de ces start-ups ne présentent leur activité à l’auditoire.En direct du #salonrent #rent19 avec notre directeur de participations Alexandre Heraud pour le petit déjeuner #PropTech d’Anaxago pic.twitter.com/7PfmLC96rr— Anaxago (@Anaxago_team) 7 novembre 2019Une transaction blockchain uniqueLe 7 novembre dernier est un jour à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire de l’immobilier et de la technologie en France. En effet, Masteos, start-up spécialisée dans l'investissement locatif en immobilier a organisé la première transaction immobilière française reposant sur l’utilisation de la technologie blockchain entre deux particuliers. Cet investissement locatif a pris six minutes et a permis à un freelance d’accéder à de la capacité d’emprunt qui lui était hors d’atteinte dans le système traditionnel. Le concours de la startup ORPI et autres prixL’édition 2019 du salon RENT a été l’occasion de valoriser des projets prometteurs pour l’immobilier de demain. Retour sur les lauréats des différents concours : Prix “LA Start-up RENT” organisé par OrpiLors de cette édition, MeilleureCopro a remporté le premier prix du concours “LA Start-up RENT” organisé par Orpi. Ce concours récompense les sociétés innovantes dans le secteur de l’immobilier parmi un grand nombre de start-up françaises et étrangères.Edouard-Jean Clouet, Président de MeilleureCopro, a vu son entreprise récompensée après avoir pitché pendant 10 minutes face à un jury composé de professionnels de l’immobilier (Orpi, Nexity, LeBonCoin). Il devait convaincre sur l’ambition de l’entreprise, son originalité et la crédibilité de son modèle. Pari réussi pour MeilleureCopro, leader sur la maîtrise des charges de copropriété ! Retrouvez ici l’interview du fondateur de MeilleureCopro pour Anaxago Immobilier.[#RENT] Félicitations à @MeilleureCopro pour sa victoire au concours La Start-up #Rent @Orpi_France ! #proudinvestor #venturecapital #Proptech #rent2019— Anaxago (@Anaxago_team) 6 novembre 2019Prix de l’innovationLors de cette édition, Havr a été distingué par le Prix de l’Innovation remis par la Fédération Française de l’Internet Immobilier (FF2i) et Anaxago, investisseur spécialisé en immobilier. La société Havr développe des systèmes de contrôle d’accès avant-gardistes avec une serrure connectée, la BrightLock, contrôlable à distance, programmable et ne s’ouvrant que via un faisceau lumineux provenant du smartphone de l’utilisateur. Havr a su convaincre un jury présidé par le Président de FF2i, Stéphane Scarella, et composé d’un panel d’adhérents à la fédération. Prix académiquesCette année, deux étudiants ont été distingués pour leurs recherches.Le Prix Master a été décerné à Charles Finet (Université Paris Dauphine) pour son mémoire de Master 1 portant sur le Marketing des lotissements périurbains : l’architecture et l’urbanisme comme nouveaux dispositifs de considération. Le Prix Junior a été décerné à Lisa Marty (Université d’Evry Val d’Essonne) pour son mémoire L’agent immobilier face un à un avenir certain. En définitive, l’édition 2019 du Salon RENT aura été une fois de plus un évènement riche en rencontres et fructueux en synergies pour les acteurs de la Proptech et permet de dessiner chaque jour un peu plus les contours de l’immobilier et de la ville de demain. 

LIRE PLUS 

Comment Anaxago gère les risques des investissements dans l'immobilier

Chez Anaxago, nous avons historiquement été très actifs dans la gestion de nos risques. Notre métier réside dans l'analyse des risques en amont, le suivi puis la gestion des risques quand ils se manifestent. Anaxago est aujourd’hui la seule plateforme qui a été jusqu'à reprendre des chantiers au niveau opérationnel pour préserver le capital de ses investisseurs.À ce jour seules 2 participations ont été cédées sans plus-value (capital intégralement remboursé) sur 130 investissements réalisés, 0 perte en capital à dateLes programmes immobiliers du groupe TERLAT ont été rachetés et gérés par les équipes d'Anaxago et les investisseurs sont en cours de remboursement.Anaxago est aujourd’hui la seule plateforme qui a été jusqu'à reprendre des chantiers au niveau opérationnel pour préserver le capital de ses investisseurs.Retrouvez toutes nos statistiques liées à nos investissements immobilier iciLa gestion du risque chez Anaxago passe par plusieurs phases :1. Le suivi trimestriel des chantiers et des programmesDurant cette phase nous comparons les écarts entre les projections et l'avancée réelle au niveau technique, commercial et financier et dressons chaque trimestre un reporting dédié pour les investisseurs de chaque opération.2. En cas de retardEn cas de retard sur une opération, Anaxago prévoit une possibilité contractuelle pour les partenaires financiers d'avoir recours à une période de prorogation de 6 à 12 mois. Durant cette période, les intérêts dus par l’opérateur continuent à courir et sont parfois majorés.3. En cas de défaut de paiement Le dossier passe en recouvrement et cela passe le plus souvent par la mise en place d'un moratoire pour échelonner le paiement, notamment dans le cas de décalage dans le temps de la commercialisation ou du chantier.C'est à ce moment là que les garanties peuvent être activées mais dans 90% des cas nous travaillons avec l'opérateur pour trouver une solution aux problèmes rencontrés. Les défauts viennent le plus souvent d'aléas au niveau du passage des ventes, des obtentions de crédit par les acquéreurs etc.  4. En cas de difficultés plus importantesNous travaillons dans ce cas là à un protocole avec l'opérateur qui vise à mettre en place des garanties complémentaires, échelonner les paiements et trouver des solutions opérationnelles pour la gestion des difficultés. Nous sommes même allés jusqu'à la reprise opérationnelle du programme, ce que nous avons fait dans le cadre du dossier TERLAT. Savoir anticiper et maitriser les risques liés à un investissementLe principal risque que nous devons gérer est le risque de temps et contractuellement, la rémunération des investisseurs reste due même en cas de retard.Toutefois lorsque le projet affiche une perte importante due à des travaux plus importants par exemple, le risque de voir la rémunération réduite est plus important car la solvabilité de l'émetteur baisse et en cas de grandes difficultés, une perte en capital peut être constatée.Il ne faut pas oublier que les rendements élevés de ces investissements sont liés au niveau de risque des sous-jacents, quand bien même il s'agit d'immobilier. À la grande différence des SCPIs par exemple qui investissent uniquement dans des actifs existants avec des revenus réguliers. Quelles garanties pour protéger nos investissements ?Les garanties négociées en amont avec nos partenaires financiers permettent également de limiter le risque : - Garantie à première demande de la société mère et/ou des associés- Nantissement des titres de la société détenue - Hypothèques etc. Ces garanties sont pour chaque investissement indiquées dans la documentation financière fournie par Anaxago avant toute décision d'investissement sur la plateforme.

LIRE PLUS