Anaxago Academy Les acteurs du financement des entreprises

Les acteurs du financement des entreprises


Les différentes solutions de financement qui existent pour une entreprise

 

1. Family, Friends and Fools (la famille, les amis et les fous) : ce terme désigne le « love money », c'est-à-dire à l’argent que l’entrepreneur peut lever auprès de son entourage pour le lancement de son projet. Le love money permet à l’entrepreneur de démarrer son activité.
 

2. Les prêts d'honneurs : Les lauréats de concours peuvent se voir attribuer des prêts bonifiés ou des prêts d’honneurs pouvant atteindre quelques milliers d’euros.
 

3. Les banques : les institutions bancaires peuvent être sollicitées le plus souvent une fois les preuves du concept établies. Le rôle de banquier ne doit pas être confondu avec celui de capital risqueur.
 

4. OSEO (anciennement ANVAR) : OSEO est une entreprise publique ayant pour mission de financer la croissance de PME. L’organisme agit le plus souvent de concert avec des banques en cofinançant ou en garantissant les prêts accordés. La garantie permet aux projets les plus risqués de pouvoir faire appel au crédit bancaire. OSEO propose également des prêtsà taux zéro, des avances remboursable  et différents types d’emprunts. L’entreprise est également en charge de la délivrance du statut de JEI (jeune entreprise innovante), nécessaire à l’accès aux Fonds Communs de Placements dans l’Innovation (FCPI).
 

5. Les réseaux de business angels : Il s'agit d'individus, parfois anciens entrepreneurs, qui investissent entre 50K€ et 500K€ dans les premières étapes de l'entreprise.  En 2011, la France recensait 4000 Business Angels organisés en 84 réseaux (investessor, femmes business angels, Paris Business Angel, XMP, DDIDF...) et assurant des financements de 136 K€ en moyenne.
 

6. Le crowdfunding (financement participatif) : ce nouveau mode de financement consiste à rassembler un nombre important d’investisseurs autour de son projet pour en assurer le financement. Le crowdfunding orienté vers le financement en fonds propres complète la gamme de financement pour les besoins compris entre 50K€ et 500K€.
 

7. Fonds de capital-risqueLes fonds de capital-risque sont des fonds spécialisés dans l’investissement dans les premières phases de développement (amorçage et post-création) de l’entreprise. Ils sont solicités le plus souvent pour des montant commençant aux alentours de 300 K€ (pour les fonds d’amorçage) et vers 1 M€ pour les entreprises en phase de post-création. L'investissement de ces acteurs peut être soumis à certaines conditions (niveau du CA, secteur d'activité, rentabilité...).  
 

8. Les fonds de private equity (capital-investissement) : ces fonds investissent dans des entreprises ayant atteint une certiane maturité, dont le modèle est prouvé et générant un CA de plusieurs millions d’euros le plus souvent. Nous parlons alors de capital développement. Le capital investissement s'oriente vers PME voire des ETI (établissement de taille intermédiaire).
 

9. Les marchés financiers : l’introduction sur une bourse permet d’assurer la liquidité des titres de la sociéte. Ces derniers étant cotés sur un marché, peuvent s'échanger en toute simplicité.