Anaxago Academy Comment soigner sa clientèle ?

Comment soigner sa clientèle ?

La relation client est primordiale au sein d’une entreprise et chaque échange est une opportunité pour favoriser la satisfaction client. La relation client demande de la préparation et de l’organisation mais aussi de réelles qualités humaines. Nous allons tenter de vous donner quelques conseils pour alimenter de la meilleure façon vos échanges avec vos clients. Pour compléter nos 5 règles d’or, nous avons demandé à Charles Winckler, responsable des Relations Investisseurs d’Anaxago, d’apporter son point de vue et son expérience.

 

Règle d’or n°1 – Être souriant, patient et toujours disponible.

 

Votre service client permet à vos équipe de clarifier une situation, de régler un problème ou simplement d’être de bon conseil. Dans toutes les situations vous devez d’avoir une équipe dédiée à la relation client afin qu’elle puisse répondre avec la plus grande bienveillance à vos clients.

 

Comme tous ‘service après-vente’ vos clients peuvent être mécontents ou stressés par leur situation, vous devez les rassurer et répondre le plus poliment et avec la plus grande patience afin de résoudre au mieux la situation. Si vous parvenez à régler son problème rapidement,  il gardera une très bonne image de votre marque.

 

Votre service relation clients doit transformer l’essai d’une éventuelle vente, en assurant un service post service impeccable. Dans ce cas, votre entreprise créera de la valeur auprès de sa communauté.

 

Question à Charles Winckler : Quel est ton secret pour rester souriant et disponible lorsque tu n’es pas d'humeur, ou qu’un investisseur te donne du fil à retordre ?

 

“Tout d’abord, il est rare que je ne sois pas d’humeur ! Mais il faut savoir prendre du recul : cela arrivera toujours que certaines personnes, pour une raison ou pour une autre, expriment un certain mécontentement. Dans ce cas, il faut simplement se rappeler de notre objectif final, celui pour lequel nous sommes tous réunis sur ANAXAGO ; le soutient à l’innovation et à la construction. Nos intérêts sont communs, et favorisent toujours la relation client. “

 

Règle d’or n°2 – La préparation en amont  de votre équipe

 

Votre équipe de relations clients est votre dernier lien avec votre communauté de clients, et elle doit avoir toutes les armes en main pour répondre à l’ensemble des interrogations des clients. Un bon chargé de clientèle prendra le temps de bien cerner le projet dont il doit parler, il ira voir toutes les personnes autour de lui susceptibles de répondre à l’ensemble de ses questions. Il doit se mettre à la place d’un client et tenter de préparer l’ensemble des réponses auxquelles il devra certainement faire face. Il arrive qu’un chargé de clientèle n’ait pas la réponse à la question d’un client. Dans ce cas, le chargé de clientèle ne doit pas avoir honte de prendre le temps pour apporter une réponse effective au client, il peut demander au client de revenir vers lui avec l’ensemble des informations nécessaires. Le client préférera qu’on revienne vers lui avec une réponse complète plutôt que terminer un échange par une réponse approximative.

Question à Charles Winckler : Comment réagis-tu lorsqu’un investisseur te pose une question difficile ?

“Hors de question de fournir une réponse peu précise ou erronée. Nous sommes toute une équipe à travailler chez ANAXAGO, réunissant des compétences aussi variées que pointues. Je n’hésite donc pas une seconde à m’appuyer sur l’expertise de mes collaborateurs, qui permettra toujours d’apporter une réponse claire et précise à nos investisseurs.”

 

Règle d’or n°3 – Simplifier au maximum la vie du client

 

Lorsqu’un client qui prend la peine de vous appeler, vous vous devez de répondre le plus précisément à sa demande. Cela prend en compte la facilitation de l’action à effectuer. Si vous pouvez vous charger de remplir son compte client ou échanger une commande : faites-le sans hésitation. Un client soulagé est un client content ! Dans tous les cas, vos clients attendent que vous soyez le plus disponible et impliqué possible. L’implication de votre équipe doit être identique que ce soit une bonne ou une mauvaise situation. Si un client vous appelle mécontent, vous devez le rassurer, régler son problème et apporter une sortie d’échange positive. Votre investissement sera toujours récompensé. Un client qui a eu une mésaventure avec une entreprise en parlera plus calmement autour de lui si son problème a été vite résolu.

 

Question à Charles Winckler : Est-ce que simplifier la vie du client est une priorité pour toi ?

 

“Cela fait bien entendu partie de mes priorités. Mais le plus important pour moi est d’apporter un rôle de conseil à nos client, afin de leur apporter une vision précise de ce que peut leur proposer ANAXAGO. Il est primordial que les membres d’ANAXAGO investissent dans des projets qui leurs correspondent, et qu’ils soient conscient de ce que cela représente en terme de risques et de retours sur investissement possibles.”

 

Règle d’or n°4 – Ne pas être dans une posture de séduction à toute épreuve

 

Votre attitude reflète votre entreprise. Si vous tentez de séduire à tout prix un client, il s’en rendra compte et pensera que vous êtes en train de lui cacher quelque chose voire de lui mentir. Ce type de situation peut avoir un réel contre-effet sur votre clientèle. Alors que votre investissement, votre fiabilité et votre professionnalisme séduiront naturellement vos interlocuteurs. La confiance entre un client et une entreprise naît des échanges répétés et l’attention que vous porterez à ses propos sera très bien accueillie. Le but est que vous valorisiez au maximum vos échanges et que vous soyez force de proposition auprès des clients.

 

Question à Charles Winckler : Comment arrives-tu à connaître et personnaliser tes rapports avec  ton carnet d’investisseur ?

 

“ANAXAGO est plus qu’une interface web. Tous les jours je suis en contact avec nos clients, cela permet d’instaurer une réelle relation de confiance. De plus, nous organisons beaucoup d’évènements  physiques : nous nous rencontrons dans nos bureaux ou lors de nos roadshows. C’est toujours un réel plaisir de pouvoir échanger avec eux, d’apprendre à les connaître. La seule chose qui me manque est de pouvoir rencontrer nos clients qui n’habitent pas en région parisienne, mais j’espère à terme commencer à me déplacer en France à leur rencontre !  

 

Règle d’or n°5 – Être ouvert et réceptif aux critiques

 

Il est rare d’avoir de réel feedback sur son activité, c’est pourquoi lorsqu’un client fait un retour il est primordial de savoir le recevoir. Vos clients seront toujours de bons conseils, même si les retours sont négatifs vous devez en tirer une expérience et améliorer votre offre ou votre produit. Gardez votre sang-froid et prenez les critiques avec intelligence et avec recul. Vous ne ferez qu’une meilleure impression au client.

 

Question à Charles Winckler : Comment réagis-tu lorsqu’un investisseur te fait une critique/ un retour sur Anaxago ?

 

“Les remarques des investisseurs pour nous sont primordiales. Nous passons en effet nos journées à essayer de proposer la meilleure expérience client possible, et manquons par conséquent de recul sur le rendu final pour les clients. Interagir avec eux nous permet d’avoir l’apport d’un œil neuf sur le produit. Nous sommes une petite structure, ce qui nous permet d’avoir une grande réactivité ; lorsqu’un client propose un point d’amélioration, il est en général rapidement pris en compte. “

 

 

 

Les derniers articles Academy

Les étapes de la conception et de la construction d'un projet immobilier

Anaxago vous propose de découvrir une série d'articles sur le sujet de la construction. Ci-dessous un focus sur les différentes étapes de la conception et la construction d'un projet immobilier. La conception d'un projet immobilier Avant de construire un bâtiment, il faut le concevoir, selon les besoins du maître d’ouvrage et des usagers. Voici donc les différentes étapes de la conception. Programmation et Études préalablesAlors que le Maître d’Ouvrage (MOA) établit les besoins, les contraintes, le budget et le planning du projet, vont ensuite intervenir, lors de cette phase, d'autres acteurs comme le programmiste, l’urbaniste et autres spécialistes suivants les spécificités du projet. De même, géomètres et ingénieurs participent à la réalisation du Diagnostic, lequel sera soumis à validation au MOA ainsi qu’aux Institutions et Administrations pour l’obtention du permis de construire. Les usagers peuvent également transmettre leurs besoins pendant cette étape.Lire l'article : " Les acteurs de la construction "Concours ou EsquisseCelle-ci est la phase d’appel d’offres. C’est le moment ou le Maître d’Ouvrage va organiser un concours d’architectes, de paysagistes, d’urbanistes et tous corps d’état et autres spécialistes suivant les spécificités du projet. Cela permet, d’une part, au MOA de choisir le meilleur Maître d’Oeuvre (ou MOE) qui sera en charge de la réalisation du projet et, d’autre part, de réaliser une étude de faisabilité de l’opération.Pour être sélectionnées, les différentes équipes de Maîtrise d’Oeuvres devront réaliser plusieurs documents graphiques (Plan masse, plan niveau, coupe, façade, perspective…) et autres pièces écrites, détaillant le projet à réaliser.Avant-Projet Sommaire (APS)Une fois le MOE sélectionné, nous passons à la phase d’ajustement du projet. On adapte le projet et le budget, on réajuste des éléments du programme pour répondre à certaines réglementations ou à des objectifs parfois contradictoires. C’est également le moment où l’on peut organiser une concertation des usagers si celle-ci n’a pas encore été faîte.Avant-Projet Détaillé (APD)Ensuite, on passe à la phase APD, où on détermine et arrête les dimensions du bâtiment, les choix constructifs et techniques et l’estimation financière. L’APD permet de constituer le dossier de demande d’autorisation de construire auprès de la commune. Il doit présenter l’aspect extérieur du bâtiment (volumes, façades, espaces extérieurs) et le rapport du bâtiment à son contexte.Les documents déjà rédigés devront être détaillés par le MOE et validés par le MOAObtention du Permis de ConstruireVous l’aurez compris, ceci est une phase déterminante de la réalisation d’un projet de construction. Le concept détaillé au travers des différents documents doit être impérativement validé par les administrations concernées. Pour cela, la bâtiment projeté doit respecter les règles d’urbanisme concernant notamment : l’implantation des constructions, leur destination, leur nature, leur aspect extérieur et l’aménagement de leurs abords.C'est durant cette étape que se matérialise le risque administratif. Si l'administration n'octroie pas le permis de construire, le début du chantier peut prendre du retard, le temps d'accéder aux différentes demandes de l'administration. Il peut même parfois être remis à plus tard ou simplement annulé.Pour cette raison, Anaxago s'efforce de sélectionner des projets dont les permis de construire ont été obtenus et purgés de tout recours, c'est à dire inaltérable. De cette façon, le risque administratif est limité.Projet et Dossier de Consultation des EntreprisesLa phase Projet est la phase de définition et de description technique du bâtiment. Elle permet d’établir le DCE (Dossier de Consultation des Entreprises) et les différents devis qui faciliteront aux MOA et MOE la sélection des entreprises qui interviendront sur le chantier.La sélection se fait de la réponse financière et technique des acteurs concernés (Pour plus d’informations, voir Les acteurs de la construction).La construction d'un projet immobilier C’est seulement une fois toutes ces étapes de conception réalisées et validées, que les travaux pourront commencer. Préparation et Voirie Réseaux Divers (VRD)La première étape consiste en l’installation du chantier. Cela comprend les locaux des ouvriers, la protection des environs et du voisinage, la réalisation d’accès pour les véhicules de chantier… Il convient également de réaliser les travaux VRD (Voirie et Réseau Divers), c’est à dire creuser des tranchées pour le passage des réseaux pour les liaisons électriques, l’alimentation en eau et l’évacuation des eaux usées.Fondation et Gros OeuvreUne fois le chantier bien installé et ouvert, on commence la construction des fondations, censée garantir la stabilité du bâtiment et de porter l’ensemble du bâtiment. Ensuite, il s’agit du gros oeuvre : les gros murs (porteurs), les poteaux, les planchers et toute autres parties composant la structure première du bâtiment. Lors de la construction de l’ossature, il est important de laisser des vides pour y faire passer les escaliers et les ascenseurs mais aussi, les gaines, les tuyauteries et les différents câbles électriques qui se révéleront indispensables plus tard dans la vie du bâtiment.Le clos et le couvertCette étape correspond à la réalisation de l’enveloppe extérieure. C’est à dire les façades et le toit, qu’il est impératif de bien isoler des variations de températures mais aussi de bien étanchéiser.La techniqueEnsuite, le moment de toutes les installations techniques, soit l’électricité, le chauffage, les arrivées d’eau… Vont donc intervenir :le Plombier,l’Électricien,le Serrurier,le Menuisier...Second Oeuvre et finitionsLe Second Oeuvre consiste en l’ensemble des travaux de finitions nécessaires pour rendre la bâtiment habitable : organisation de l’intérieur, cloisonnement des appartements ; pose de revêtements : carrelages, parquets, peinture des murs et des plafonds ; mise en place de tous les appareils électroniques ; nettoyage du chantier.Livraison des travauxL’acte final de la réalisation de la construction lors duquel le MOA reçoit le bien et reconnaît qu’il a été réalisé conformément aux besoins et aux contrats certifiés précédemment.C'est à ce moment que le MOA peut donc procéder à la vente des lots construits et dégager de la marge. Souvent, les lots sont vendus ou réservés avant même leur livraison : c'est ce qu'on appelle une VEFA (Vente en Etat Futur d'Achèvement). Cela permet de limiter le risque commercial en s'assurant de la vente du bien avant ou pendant la construction de celui-ci. Pour cette raison, Anaxago, lors de la sélection des projets à financer, regarde le taux de pré-commercialisation, c'est la part de lots vendus avant la livraison des travaux, qui garantit donc une partie de la marge qui sera réalisée par le promoteur, sur laquelle nous rémunérons nos investisseurs.La réception peut se faire avec ou sans réserves. Elle se fait “avec”, lorsque certains points ne conviennent pas au MOA. Dans ce cas là, celui-ci retient une partie du prix, que le MOE recevra seulement s’il règle les différents correspondants dans un délai imparti.C’est également le point de départ de certaines garanties comme : Garantie de parfait achèvementGarantie de bon fonctionnementGarantie décennaleUne fois que tout est validé, les usagers peuvent prendre possession du bien : le projet est officiellement terminé.Si quelque chose d'imprévu se passe durant la phase de construction, il s'agit des risques techniques et financiers. C'est à dire si les entreprises du bâtiment ont un accident ou font une erreur, les coûts liés à la construction ou la durée du chantier peuvent augmenter. Pour se prémunir de ces risques, Anaxago s'efforce de mettre en place des Garanties et des Sûretés pouvant limiter ces risques. Il peut s'agir de Garanties à première demande, de Nantissement de Titres, d'Hypothèques... Ces mesures sont prises afin de protéger l'investisseur et sont mentionnées dans le dossier d'investissement de chaque opportunité en ligne.Lire l'article : " Les acteurs de la construction "

LIRE PLUS