Anaxago Actualités Shapr répond à vos questions | Anaxago crowdfunding
Shapr répond à vos questions | Anaxago crowdfunding

Shapr répond à vos questions | Anaxago crowdfunding

Quels facteurs clés de succès pour Shapr face à ses concurrents notamment le géant LinkedIn ? Découvrez la Foire Aux Questions de Shapr.

Après avoir été plébiscité dans des médias à forte visibilité comme BBC News, Forbes ou encore le Wall Street Journal, Shapr est actuellement en fin de levée de fonds sur ANAXAGO. L’investisseur chef de file a finalisé sa due diligence et l’investissement devrait être réalisé dans les prochaines semaines. Beaucoup d’entre vous nous ont posé des questions sur les perspectives et le fonctionnement de Shapr, découvrez des axes de réflexions.

 

Les questions de la communauté à Shapr

 

Comment Shapr se différencie des autres applications de networking ?

Shapr met l’accent sur la création de rencontres qui ont du sens. Alors que sur LinkedIn ou Xing, une multitude de profil est disponible en permanence, Shapr présente à chacun de ses utilisateurs une dizaine de profils par jour qui leur correspondent vraiment grâce à un algorithme propriétaire prenant notamment en compte la géolocalisation, les centres d’intérêt, l’expérience et le comportement des utilisateurs.

 

 

Anne Kadet, journaliste du Wall Street Journal, témoigne de ses rencontres sur Shapr dans son article dédié à la société :

 

“ My first meetup was with an investment-banker-turned-data-scientist. Boy, could he talk! Mention a variety of topics—artificial intelligence, management, fundraising—and he dispensed a polished, insightful set of facts and opinions. A useful contact indeed.

He left me looking forward to my next meetup—coffee with a freelance photographer and divinity student. Boy, could she talk! Alas, it soon became clear that this kind-

hearted lady was having a rough time on just about every imaginable front. I heard all about her troubles. ”

 

 

 

interface Shapr | UI

 

 

Comment Shapr conserve-t-il les utilisateurs sur l’application ?

La communauté de Shapr ne cesse de croître : depuis septembre 2016, elle augmente de 40 % chaque mois. Sur les utilisateurs ayant obtenu au moins un match, 26 % d’entre eux continuent d’utiliser l’application 6 mois après.

 

L’équipe fait évoluer le produit et son algorithme en permanence pour améliorer la pertinence pour les utilisateurs. Par exemple, suite à une mise à jour de l’algorithme, le nombre de matchs est monté en flèche avec + 115 % de progression par rapport à la semaine du 6 février (et + 41 % de swipes).

 

Shapr envisage de proposer dès la fin d’année 2018, des services tiers tels que : coaching, formations, emplois, évènements. Ces services seront orientés vers le développement et l’épanouissement professionnel et seront monétisés via une commission sur le chiffre d’affaires apporté.

 

Quel est le modèle économique de Shapr ?

Shapr souhaite exploiter les axes de monétisation suivants : l'abonnement premium offrant davantage de droits et de fonctionnalités, la vente de publicité en proposant des possibilités de ciblage aux marques, des profils potentiels aux chasseurs de tête et employeurs ainsi que les services de coaching, formations, emplois, évènements, etc, aux utilisateurs.

 

Qui sont les utilisateurs de Shapr ?

La population cible de Shapr est une population jeune, celle des " Millennials "*. Elle a fait des études supérieures : sur les 170 000 utilisateurs actuels, plus de 38 % gagnent plus de 100 000 dollars par an. C'est pour cette cible que le potentiel de monétisation est la plus forte. L'analyse des profils des premiers utilisateurs de Shapr souligne que l'application a su conquérir ce public amateur de nouvelles technologies.

 

*” Millenials “ ou “ Génération Y ” population d’individus nés entre 1980 et 1990, considérée comme des “digital natives” : ils ont grandi avec l’évolution des technologies d’information et de communication.

 

Quelle est la taille du marché ?

Linkedin et Xing, les deux réseaux professionnels de référence, génèrent respectivement 31 dollars et 45 dollars par utilisateur actif en 2015.

 

Sur l'année 2016, le leader du marché LinkedIn a généré plus de 3,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires pour un EBITDA supérieur à 1 milliard de dollars. LinkedIn s'est fait racheter par Microsoft fin 2016 pour 26,2 milliards de dollars. Xing, bien plus petit, génère quant à lui plus de 40 millions de dollars d'EBITDA.

 

Shapr est déjà présent dans 3 pays et souhaite poursuivre son développement international dans les pays européens germanophones puis en Asie (Chine, Inde) et enfin en Amérique du Sud (Brésil) de 2018 à 2021.

 

Qui est à la tête de Shapr ?

Shapr est un projet initié par Ludovic Huraux avec Cyril Ferey et Vincent Bobin, cofondateurs d’Attractive World. C’est en 2016 qu’ils décident de revendre le site de rencontres à son concurrent allemand Affinitas.

 

Forts de cette expérience et accompagnés par deux nouveaux cofondateurs, Jonathan Rogez et Thomas Bouttefort, ils souhaitent révolutionner la pratique du networking en la simplifiant et en ouvrant à ses utilisateurs nouveaux horizons professionnels. Les cofondateurs ont structuré leur équipe en se faisant accompagner par 4 personnes spécialisées dans le marketing digital et 3 profils techniques.

 

Pourquoi faire une série C ?

La stratégie adoptée est de reproduire et de dépasser le modèle gagnant d’Attractive World, fondé sur la qualité du réseau et sur la reconnaissance internationale. Ludovic Huraux réalise une nouvelle levée de fonds, dans l’objectif d’alimenter son objectif d’atteindre 17 millions d'utilisateurs actifs en 2021. Tenir de tels objectifs sera avant tout possible grâce à la mise en place d’une stratégie marketing particulièrement agressive.

 

Est-ce la première levée de fonds de Shapr ?

À ce jour, Shapr a déjà levé 5,5 millions d’euros auprès de family offices et d'investisseurs privés. Dans un premier temps en levant 2,7 millions d’euros sur l’année 2014 dont 300 000 euros sur ANAXAGO. Dans un second temps, en janvier 2016, avec une levée de fonds de 2,8 millions d’euros dont 110 000 euros sur ANAXAGO.

 

On retrouve parmi les investisseurs de Shapr, Sébastien Forest, fondateur d’AlloResto, Jean-Romain Lhomme, ancien dirigeant de Colony Capital Europe ou encore Frédéric Mazzella et Nicolas Brusson, fondateurs de BlaBlaCar.

 

Les premiers investisseurs d’ANAXAGO réalisent à l’heure actuelle un multiple de x2,8 depuis leur premier investissement.

 

Quel est le potentiel de sortie de Shapr ?   

Shapr souhaite suivre la trajectoire des différentes sociétés web sociales ayant aujourd’hui des valorisations dépassant le milliard de dollars. Cette aventure passera nécessairement par des levées de fonds successives permettant de construire la stratégie marketing d’acquisition de Shapr.

 

 

découvrir le projet Shapr

 

 

Revue de presse :

- L’ADN - Shapr, l’application qui vous aide à networker

- LinkedIn - Découvrez la rencontre avec Ludovic Huraux CEO de Shapr, le Linkedin français

Les dernières actualités

La loi PACTE : un régime fiscal simplifié. Tout savoir sur le PEA

La loi PACTE (Plan d'Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises) a été publiée au Journal Officiel le 23 mai 2019. Elle ambitionne de “donner aux entreprises les moyens d’innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois” et notamment “lever les obstacles à la croissance des entreprises à toutes les étapes de leur développement, de leur création à leur transmission, en passant par leur financement”.Avec cinq articles de la loi PACTE qui lui sont consacrés, le Plan d’Epargne en Actions (PEA) est sensiblement réformé avec l’idée maîtresse d’assouplir son fonctionnement. Rappel : qu’est-ce que le PEA et quels sont ses avantages ?Apparu en 1992, le PEA est un compte-titre défiscalisant qui permet aux particuliers résidant en France de se constituer un portefeuille d'actions d'entreprises européennes tout en bénéciant d'une exonération d'impôt sur les dividendes et les plus-values, à condition de n'effectuer aucun retrait pendant les cinq années suivant l’ouverture du plan. Les gains capitalisés, une fois retirés du plan, échappent à l’impôt sur le revenu, limitant l’imposition aux seuls prélèvement sociaux, soit 17,2%.Le PEA-PME-ETI (généralement appelé PEA-PME), a été mis en place en janvier 2014 avec pour objectif de favoriser l’investissement de l’épargne en actions et de créer un nouvel instrument pour soutenir le financement des PME et ETI. Son fonctionnement est rigoureusement similaire à celui du PEA, la principale différence résidant jusqu’à la loi Pacte dans les entreprises éligibles à l’investissement via PEA-PME.Avec la loi PACTE, le PEA devient encore plus attractifLe plan d’épargne en actions (PEA) offre un régime fiscal de faveur aux épargnants qui y recourent. Cependant, avant la publication de la loi PACTE, le PEA s’accompagnait de plusieurs contraintes, notamment : un plafond pour les versements, l’exclusion de certains titres, des retraits entraînant soit la clôture du plan soit l’impossibilité d’effectuer des nouveaux versements. Oublié par la loi de finances de 2018, la loi PACTE y apporte de nombreux assouplissements., qui devraient dépoussiérer et redynamiser le PEA. Un changement des règles de clôture du plan ou de blocage des versements en cas de retraitLa première modification est l’allègement du système de retraits. Le PEA permet de bénéficier d’une exonération fiscale, à condition de n’effectuer aucun retrait pendant les 5 années suivant l’ouverture de plan. Celle-ci a été un des principaux changements puisqu’auparavant ce seuil était fixé à 8 ans. Désormais, après les 5 ans d’ancienneté du compte, le bénéficiaire peut donc retirer une partie de son épargne sans devoir le clôturer. Dans ce cas la, tout retrait est exonéré d’impôt sur le revenu, mais soumis aux prélèvements sociaux (17,2%). Cependant, avant les 5 ans d'ancienneté du compte PEA, tout retrait entraîne sa clôture et les gains sont taxés à l’impôt au taux de 12,8% ou au barème progressif de l’impôt sur le revenu, en plus des prélèvements sociaux fixés dans les deux cas à 17,2%. Une ouverture du PEA à tous les adultesLa deuxième nouveauté est la création du “PEA jeune”.“Aujourd'hui, il n'est pas possible d'avoir plus de deux PEA par foyer fiscal et un enfant majeur rattaché au foyer fiscal de ses parents ne peut ouvrir de PEA. La loi PACTE permettra aux jeunes de 18 à 25 ans à la charge de leurs parents ou aux mineurs émancipés d'ouvrir un PEA.”Jusque-là interdit aux enfants mêmes majeurs rattachés au foyer fiscal de leurs familles, le PEA Jeune permet aux jeunes adultes (18-25 ans) encore rattachés au foyer fiscal de leurs parents ou émancipés d’ouvrir un PEA à hauteur de 20 000 €. Une évolution du plafond de versementLe troisième grand changement est l’augmentation des plafonds de versement. Jusqu’alors fixé à 75 000 € pour le PEA-PME, il est désormais de 225 000 €. Celui du PEA classique reste fixé à 150 000 €. Pour ceux qui détiennent les deux types de plan, le plafond d’ensemble est lui aussi fixé à 225 000 €.Type de PEAPlafond PEA-PME225 000 €PEA classique150 000 €PEA-PME + PEA classique225 000 €L’élargissement des titres éligiblesLes titres éligibles à l’intérieur des plans ont aussi été élargis, notamment aux instruments commercialisés par les plateformes de financement participatif. Les titres émis par des plateformes de financement participatif pourront désormais être logés dans un PEA-PME. Les instruments de dette (titres participatifs, obligations à taux fixe et mini-bons), commercialisés par les plateformes de financement participatif, peuvent désormais être logés dans un PEA-PME. L’épargnant peut ainsi, sous certaines conditions de retrait, échapper à l’impôt sur le revenu sur les gains réalisés dans ce cadre.Contrairement à ce qui était envisagé par le Sénat qui entendait exclure les titres émis par les sociétés exerçant une activité immobilière ou de promotion immobilière ou dont l'actif est principalement constitué d'immeubles acquis ou construits en vue de la location (crowdlending immobilier) du champ des titres de dette éligibles, l'Assemblée nationale a finalement rétabli les titres de dettes immobilières dans le champ des titres éligibles.Tous vos investissements en immobilier ou en innovation sur Anaxago sont désormais éligibles au PEA-PME. Sources  (documents officiels) : Le portail de l'Économie, des Finances, de l'Action et des Comptes publicsLe Plan d'Action pour la Croissance et la Transformation des EntreprisesLa loi PACTE en 10 mesures

LIRE PLUS