Anaxago Actualités Histoire du crowdfunding - Partie 1 Le crowdfunding philanthropique

Histoire du crowdfunding - Partie 1 Le crowdfunding philanthropique

C’est en grande partie le développement fulgurant des médias sociaux qui a permis au crowdfunding de se diffuser aux quatre coins du globe. En associant les notions de créativité, de philanthropie et de croissance, les plateformes de crowdfunding  ont désormais un important impact social et

C’est en grande partie le développement fulgurant des médias sociaux qui a permis au crowdfunding de se diffuser aux quatre coins du globe. En associant les notions de créativité, de philanthropie et de croissance, les plateformes de crowdfunding  ont désormais un important impact social et économique et viennent bouleverser les schémas traditionnels d’allocation de capitaux.

A l’origine de ce mouvement on trouve un quelques initiatives isolées, au début des années 2000, notamment celle de deux jeunes producteurs et entrepreneurs, Guillaume Colboc et Benjamin Pommeraud, qui décident de faire appel au crowdfunding pour la production de leur film « Demain la veille » en août 2004. Ils lancent un site internet dédié au financement de leur film et offrent des avantages « en nature » à leurs producteurs en leur proposant d’être cités au générique du film, de recevoir un dvd, etc. Il s’agissait donc d’une campagne de crowdfunding philanthropique dont le succès a été fulgurant. En effet, en quelques jours, plus de la moitié du montant nécessaire au financement du film avaient été levés grâce au soutien des internautes, cette campagne de financement avait finalement permis de lever environ 50000$.

Le crowdfunding a connu des évolutions importantes depuis le lancement des premières plateformes Américaines et Européennes, ces évolutions méritent d’être soulignées et étudiées plus en détail.

Après le crowdfunding philanthropique est apparu le crowdfunding lending, ou prêt communautaire, puis le crowdfunding avec equity, ou financement communautaire au sens propre.

Ces évolutions dépendent en grande partie de la législation de chaque pays, en effet dans la plupart des zones, comme les Etats Unis il n’est pas possible de faire appel à une communauté  d'investisseurs non qualifiés pour prendre directement des parts dans une société. D’ou le développement conséquent du crowdfunding philanthropique.

 

Le crowdfunding philanthropique

Le crowdfunding a tout d’abord émergé sous une forme philanthropique, il s’agit d’un modèle de fonctionnement assez simple : quiconque souhaite faire financer son projet, qu’il soit artistique, culturel ou caritatif peut présenter son idée sur une plateforme de financement communautaire. Le projet une fois soumis, les internautes sont à même de faire des dons aux idées les ayant interpellé et intéressé.

Ce mode de financement s’apparente plus à du financement coup de cœur, l’investisseur est séduit par l’idée proposée et souhaite apporter son aide, gracieusement ou presque, au porteur du projet.

C’est ce modèle de financement qui a fait le succès de plateformes comme Kickstarter aux États-Unis, MyMajorCompany et Kisskissbankbank en France ou Sellaband en Allemagne. MyMajorCompany a permis de lancer les chanteurs Grégoire, Joyce Jonathan ou plus récemment Irma, qui ont tous su convaincre un large public d’internautes afin de produire leurs albums.

Grégoire par exemple a réussi à rassembler les 70 000€ requis pour la production de son album en à peine deux mois entre le 20 décembre 2007 et le 15 février 2008, Irma quand à elle a eu besoin d’à peine trois jours pour lever cette somme grâce à 416 internautes.

Plus récemment on a pu voir une levée de fonds fulgurante sur la plateforme Kickstarter où le jeu vidéo Double Fine a réussi à lever plus d’un million de dollars en moins de 24 heures.

Le crowdfunding philanthropique a permis un renouveau dans le financement des milieux artistiques, d’abord en offrant à n’importe qui une opportunité de proposer son idée puis en donnant aux consommateurs directs un pouvoir de choix en amont de la production des projets.

C’est sur cette base que le crowdfunding a évolué vers d’autres formes, notamment le crowdfunding lending...