Anaxago Actualités Algama : la foodtech française tire son épingle du jeu

Algama : la foodtech française tire son épingle du jeu

À l’occasion d’une interview de Pascale Azria par La Tribune, on fait le point sur la structuration et la dynamique du marché de la food tech en France et comment Algama tire son épingle du jeu

 

Le marché de la food tech : le paradoxe français

 

Devant le foisonnement de startups dédiées à la food tech, la France est l’un des territoires les plus dynamiques en terme de développement, le marché est prometteur puisque les prévisions indiquent que la demande, concernant la livraison de repas par exemple, devrait être multipliée par 7 d’ici 2020.


Cependant, les entrepreneurs se heurtent à des investisseurs frileux dans l’hexagone et se tournent régulièrement vers des investisseurs étrangers afin de financer leur développement d’activité.

 

La food tech doit-elle s’aligner sur l’exigence de la gastronomie française ?

 

La vague des food tech permet de remettre au premier plan, des préoccupations largement partagées par les français telles que la traçabilité des aliments ou la transparence concernant le développement des produits alimentaires. Les consommateurs ont tendance ces dernières années à favoriser les circuits courts, ce que les startups peuvent mettre en oeuvre.Et si le digital pouvait être la clé du retour à une agriculture raisonnée et responsable ?

 

 

Les micro-algues d’Algama se différencient dans le paysage des food tech françaises

Les consommateurs se tournent vers une alimentation plus saine ce qui permet à Algama de tirer son épingle du jeu avec ses produits alimentaires innovants composés de micro-algues. La transition des habitudes alimentaires des consommateurs va permettre l’évolution d’entreprise comme Algama.

 

 

Fondateurs d'ALGAMA

Fondateurs d'ALGAMA - crédit French Morning

 

Algama s’est d’abord attaqué aux marchés des boissons car celui-ci est très dynamique, pour évoluer vers un produit typiquement français : la mayonnaise. Les fondateurs de la startup répètent souvent que leurs produits auront vraiment lieu d’être s’ils sont adoptés par des consommateurs fidèles. Ils répondent néanmoins à un enjeu majeur à venir : nourrir les 9 milliards de bouches d’ici 2050 en protéines.

 

 

Revue de presse :

La Tribune - FoodTech : "Le potentiel en France est encore énorme"

Business Insider - Cette startup française veut installer les microalgues dans l’alimentation quotidienne — elle va lancer une mayonnaise sans oeuf