Anaxago Academy Les origines du crowdfunding, bien avant Internet

Les origines du crowdfunding, bien avant Internet

Le financement participatif bien avant Internet

Le crowdfunding, également appelé “financement participatif” s’est développé de façon fulgurante grâce à l’Internet et aux médias sociaux. Cependant, ce concept est bien plus ancien que l’on ne le pense généralement, et les premières opérations comparables au financement participatif se sont déroulées bien avant l’arrivée d’Internet...

Les origines du crowdfunding : dès le XVIIIème siècle la foule déjà réunie au service d’une cause

Le terme “crowdfunding” appartient évidemment à notre époque, avec l’avènement des NTIC, de l’Internet et des nouveaux usages. Néanmoins, l’histoire rappelle que dès le XVIIIème siècle, le principe fondateur du financement participatif était déjà né. La mobilisation financière de la foule autour d’un objectif commun ne date pas d’hier. De nombreuses associations sollicitaient déjà la population pour récolter des dons au service d’associations de charité.

Le crowdfunding immobilier à l’heure Barcelonaise

En 1882, débutent les travaux de la Sagrada Familia à Barcelone, cette construction architecturale unique a uniquement été financée par les dons des visiteurs du site. Ce projet de toute une vie est peut-être la première réalisation de crowdfunding immobilier, où les visiteurs ont participé financièrement à son avancée.

La levée de fonds déjà une affaire de réseau pour la statue de la Liberté

Peu de personnes le savent, mais la statue de la Liberté a bénéficié du financement participatif. Auguste Bartholdi, son concepteur, a très vite compris que le financement participatif ne pouvait exister sans communication. Il n’a pas hésité à parler de son projet dès que l’occasion se présentait : lors de banquets, de loteries mais également dans la presse. Autant de relais, qui lui ont permis de réunir les fonds nécessaires pour la réalisation du projet.

Internet révolutionne le crowdfunding

De nombreuses autres initiatives ont été menées diffusant ainsi les pratiques du crowdfunding. Le cas de John Cassavetes montre la diffusion de la pratique, lorsque dans les années 50, il annonce la production de son prochain film uniquement grâce aux dons de la foule. Il récolta dès le lendemain le soutien de près de 2000 personnes.

Dès les années 2000, Internet va révolutionner de nombreuses pratiques, provoquer la démocratisation des ordinateurs et l’arrivée des NTIC. Cette transformation digitale va permettre de supprimer toutes barrières de temps et d’espace, soit les dernières contraintes de développement liées au financement participatif.

Poursuivez votre lecture avec le second volet : Les années 2000 : l’essor du crowdfunding